[VIDEOS] Derniers préparatifs avant l'envoi du son :

Maintien du Sakifo : le coup du gueule du directeur Jérôme Galabert, qui répond à ses détracteurs


Publié / Actualisé
On visse, on serre, on échafaude, on monte, on teste : en ce jeudi 9 décembre 2021, la préparation du Sakifo, le festival de toutes les musiques, est dans sa dernière ligne droite. 400 personnes travaillent sur les derniers ajustements. Dès ce vendredi soir, sur le site de la Ravine Blanche (Saint-Pierre), les bruits des coups des marteaux et des visseuses seront remplacés par celui des décibels s'échappant des amplis lancés à plein régime et aux cris des spectateurs privés de ce festival depuis deux ans. On ne dit pas merci à la crise sanitaire. (Photo rb/www.ipreunion.com)
On visse, on serre, on échafaude, on monte, on teste : en ce jeudi 9 décembre 2021, la préparation du Sakifo, le festival de toutes les musiques, est dans sa dernière ligne droite. 400 personnes travaillent sur les derniers ajustements. Dès ce vendredi soir, sur le site de la Ravine Blanche (Saint-Pierre), les bruits des coups des marteaux et des visseuses seront remplacés par celui des décibels s'échappant des amplis lancés à plein régime et aux cris des spectateurs privés de ce festival depuis deux ans. On ne dit pas merci à la crise sanitaire. (Photo rb/www.ipreunion.com)

Le directeur du Sakifo, Jérôme Galabert, en profite pour répondre à ses détracteurs. Beaucoup reprochent à l'organisation et au préfet d'avoir maintenu le festival, alors que des restrictions sanitaires restent en place sur l'île comme l'interdiction des grands rassemblements familiaux ou bien les pique-niques. Ce vendredi également, les discothèques devront fermer pendant quatre semaines, suite à une décision du gouvernement.

Jérôme Galabert estime que l'organisation a effectué le travail nécessaire pour offrir trois jours de festival dans les meilleures conditions. Le directeur du Sakifo, fatigué d'entendre ces complaintes, y répond et pousse un coup de gueule, écoutez :

Après deux reports successifs en 2020 et 2021, des déprogrammations d'artistes, des consignes de sécurité sanitaire sans cesse renforcés, le Sakifo est donc à la veille de son lancement. Vaille que vaille, presque contre vents et marées.

Du vendredi 10 décembre au dimanche 12 décembre plusieurs dizaines de concerts sont programmés. Il sera possible de crier et de se déhancher devant les scènes mais avec un masque et le pass sanitaire sera exigé à l'entrée.

Regardez les derniers préparatifs sur le site de la Ravine Blanche :

www.ipreunion.com / [email protected]

   

9 Commentaire(s)

Desmo, Posté
Mr Galabert, puisque vous êtes si sur que tout va bien se passer, seriez vous prêt à engager votre responsabilité et à assumer personnellement tout problème lié à l'apparition d'un cluster lors de votre festival' Vous avez beau défendre votre équipe et votre organisation mais vous semblez oublier que vous allez recevoir un public, divisé entre ceux qui ne sont pas vaccinés et n'ont pas l'intention de le faire, ceux qui vont se mettre à boire comme des trous et vont finir par se lâcher au point de ne plus avoir de masque et ne plus faire attention, ou bien encore ceux qui n'en ont rien à fiche et feront ce qu'ils veulent. Donc vous pouvez gérer tout ça' Votre équipe aussi' Finalement vos détracteurs ne sont pas si méchant que ça parce qu'ils auraient pu se regrouper en collectif et vous attaquer en justice en cas de problèmes. Une idée à creuser. Ce festival ne doit pas être tenu. On demande a toute la population de faire des efforts individuels alors qu'une manifestation qui va regrouper 13 000 personnes va se tenir dans ce même contexte sanitaire. Ou est la logique' Une question d'argent certainement.
Tintin, Posté
De la folie pure de maintenir ce festival !Port du masque obligatoire sauf si:tu bois, tu manges, tu fumes... Bref y aura aucun port de masque... Et à côté de ça pique nique interdit... Incompréhensible et irresponsable.
Oceanoindico, Posté
Bon Festival Sakifo à tous! Besoin de musique, de s'éclater la population jeune n'est pas encore vieille et fatiguée de la vie, et les lieux de rencontre se font de plus en plus rare depuis le Covid.
Futur cluster, Posté
Jeanbon a tout dit. Une belle expérience pour étudier la propagation d'un virus.
Missouk, Posté
Les gens qui trouvent qu'il y a deux poids deux mesures ont raison. J'ai beaucoup de mal à supporter ce monsieur, mais sur ce coup là, lui aussi a raison. Ce n'est pas à lui qu'incombe la décision d'annuler. On lui permet d'organiser, il organise. Une éventuelle annulation doit être être décidée par la Préfecture, ou la Ville.
Mairie de St pierre , Posté
La mairie de St Pierre peut également annuler ce festival qui a lieu en pleine pandémie. Les boîtes de nuit ont bien été fermées.
Il est gonflé , Posté
Il devrait surtout faire profil bas en pareilles circonstances. Il est surtout étonnant que cette manifestation qui va brasser plusieurs milliers de personnes soit maintenue. La santé des Réunionnais est au dessus de tout.
Calou, Posté
Pourront se déhancher, n est pas danser ' Et les boîtes de nuit ferment pour empêcher de déhancher
Jeanbon, Posté
Prenez l'identité de tous les participants de ce rassemblement, et effectuez leur des test PCR dans 6 jours, là on verra si le maintient de cette manifestation était sensée !