Elle lui a offert un nouveau fauteil :

Saint-Pierre : une association vient en aide à une personne handicapée suite à une agression


Publié / Actualisé
Fahad, un jeune paraplégique âgé de 26 ans, a été agressé et menacé de mort par un individu ivre muni d'un couteau, le 5 mai 2022, à Saint-Pierre. Dans ce contexte, l'association Asetis (Association d'éducation thérapeutique et d'intervention sociale) a décidé de lui offrir un fauteuil roulant électrique, afin de lui changer les idées après ce traumatisme (Photo association Asetis)
Fahad, un jeune paraplégique âgé de 26 ans, a été agressé et menacé de mort par un individu ivre muni d'un couteau, le 5 mai 2022, à Saint-Pierre. Dans ce contexte, l'association Asetis (Association d'éducation thérapeutique et d'intervention sociale) a décidé de lui offrir un fauteuil roulant électrique, afin de lui changer les idées après ce traumatisme (Photo association Asetis)

- Une agression et des menaces de mort -

Fahad a vu la mort lui passer sous le nez le jeudi 5 mai dernier, lorsqu'un individu en état d'ivresse lui "a mis un couteau sous la gorge en lui affirmant que son dernier jour est arrivé" affirme-t-il. Si fort heureusement, les menaces de l'homme ne se sont pas transformées en actes, cette agression a été un véritable traumatisme pour Fahad, à tel point que dans un premier temps, le jeune homme n'a pas souhaité parler de son histoire ni porter plainte, par peur des représailles.

- l'Asetis agit en solidarité -

Suite à cette agression, l'association Asetis, qui vient en aide aux personnes atteintes de pathologies comme le SIDA, le cancer ou le handicap, et qui accompagne Fahad depuis longtemps, a décidé d'agir. Elle lui a offert un fauteuil roulant électrique, estimé à plusieurs milliers d'euros, afin de lui faciliter son quotidien.

Un geste solidaire qui répond à un besoin plusieurs fois mentionné par le jeune homme, et qui intervient dans un contexte plus opportun que jamais, selon le président de l'Asetis, Jean-Michel Jobart : "Ça faisait déjà un moment que Fahad nous faisait part de sa volonté d'avoir un fauteuil roulant électrique. Avec son fauteuil roulant manuel, il ne pouvait pas emprunter des rues qui montent de manière trop raide, et il se plaignait régulièrement d'avoir mal aux mains. Dès qu'on a appris son agression, on a mis tout en œuvre pour pouvoir lui trouver ce fauteuil, on a fait marcher tous nos réseaux. On est satisfait de voir que ça l'a en partie aidé à aller mieux et à se changer les idées. Il découvre une nouvelle forme de liberté, il peut maintenant emprunter toutes les rues de la ville."

Redynamisé par ce nouveau fauteuil, le jeune homme parvient petit à petit à surmonter ce traumatisme. Il a finalement décidé de porter plainte auprès de la gendarmerie afin de retrouver son agresseur, toujours non-identifié pour le moment.

www.ipreunion.com / [email protected]

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !