Sakifo 2014 :

Lindigo et Warfield ont osé le métal maloya


Publié / Actualisé
Lindigo et Warfield ont le plaisir de vous inviter à leur mariage sur la scène de la Poudrière ce dimanche 25 mai au Sakifo 2014. A priori des plus improbables, l'union du métal pur et dur des rockers lourds du Tampon et le maloya épuré des marmay de Bras Panon s'est révélée des plus étonnamment réussies. Lindigo et Warfield ont osé le métal maloya, merci pour nos oreilles
Lindigo et Warfield ont le plaisir de vous inviter à leur mariage sur la scène de la Poudrière ce dimanche 25 mai au Sakifo 2014. A priori des plus improbables, l'union du métal pur et dur des rockers lourds du Tampon et le maloya épuré des marmay de Bras Panon s'est révélée des plus étonnamment réussies. Lindigo et Warfield ont osé le métal maloya, merci pour nos oreilles

Barbichettes déployées, crânes rasés et voix gutturales, imaginez Les deux guitaros déjantés de Warfield. Ajoutez-y un roulèr déchaîné et un bobre électro – et oui ça existe -, mixez le tout avec un pincée d'Olivier Araste plus survolté que jamais  et vous aurez une idée de ce qui s'est passé à la poudrière. Il y a quelques temps, Lindigo avait osé ajouter des cuivres à son maloya. Cette fois, il est allé plus, beaucoup plus loin, sans perdre ses rythmes originels. Logique, "kan ou koné ou sa ou sort, ou koné ousa ousava" lance Olivier Araste.

De quelques dizaines en début de concert, la foule a grossi pour dépasser le millier au milieu du spectacle : ceux qui ne sont pas venus ont eu tort...

www.ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !