Sakifo Maurice :

Le vent s'invite


Publié / Actualisé
La fête a été gâchée lors de la première soirée du Sakifo à l'île Maurice, ce samedi 2 août 2008. Un vent soutenu de plus de 50 km/h accentué par de violentes rafales a contraint Jérôme Galabert, le directeur du festival, à annuler le spectacle vers 0h40, alors que le groupe Dionysos finissait à peine son deuxième morceau. La scène et les structures environnantes devenaient un danger potentiel pour les artistes et le public. Un peu plus tôt, pendant que Camille Bazbaz se produisait, un abri s'était envolé, blessant une personne à la jambe.
La fête a été gâchée lors de la première soirée du Sakifo à l'île Maurice, ce samedi 2 août 2008. Un vent soutenu de plus de 50 km/h accentué par de violentes rafales a contraint Jérôme Galabert, le directeur du festival, à annuler le spectacle vers 0h40, alors que le groupe Dionysos finissait à peine son deuxième morceau. La scène et les structures environnantes devenaient un danger potentiel pour les artistes et le public. Un peu plus tôt, pendant que Camille Bazbaz se produisait, un abri s'était envolé, blessant une personne à la jambe.
Le mauvais temps aura tout fait pour mettre à mal les nerfs des organisateurs. Déjà, le concert de Linzy Bacbotte a été retardé de plus d'une heure en raison d'une pluie persistante. Malgré cela, l'enthousiasme des artistes est resté intact même si le public est venu peu nombreux : à peine plus de 1 500 personnes se sont déplacées sur le site des Salines à Port-Louis. La faute au temps mais aussi à la concurrence d'une star indienne du Bollywood venue se produire en playback à Pailles et d'un DJ lui aussi Indien, deux genres musicaux qui plaisent plus aux Mauriciens. Comme le confie le bluesman mauricien Eric Triton, " il y a encore toute une éducation musicale à faire à Maurice pour montrer aux gens ce que sont des musiciens et des chanteurs sur scène ".
Côté musique et organisation, presque rien à redire, si ce n'est des changements de plateau beaucoup trop long entre les différents artistes. Linzy Bacbotte a su encore une fois charmer le public de sa voix. Les Mauriciens de Crossbreed Supersoul ont bien mis en appétit les spectateurs avant la venue des Réunionnais de Toguna. Ces derniers ont mis le feu "aux cousins Mauriciens" pour qui ils se produisaient pour la première fois, ce qui est de bonne augure avant leur prochaine tournée.
Bazbaz a tenu magistralement son répertoire devant son clavier Rhodes et des musiciens de talents, avant la trop courte apparition sur scène du trublion Mathias Malzieu du groupe Dionysos. Tiken Jah Fakoly n'a même pas pu s'exprimer.
Les organisateurs espèrent que les éléments seront beaucoup plus cléments ce dimanche 3 août.
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !