Sakifo Maurice :

Musique en fête


Publié / Actualisé
Après un premier jour contrarié par les aléas climatiques, le Sakifo Maurice a montré son vrai visage ce dimanche 3 août 2008. Le temps est au beau fixe, de même que le moral des organisateurs, et le public a répondu présent. Plus de 4 000 festivaliers se sont donnés rendez-vous sur le site des Salines à Port-Louis pour vibrer aux rythmes des artistes locaux et internationaux.
Après un premier jour contrarié par les aléas climatiques, le Sakifo Maurice a montré son vrai visage ce dimanche 3 août 2008. Le temps est au beau fixe, de même que le moral des organisateurs, et le public a répondu présent. Plus de 4 000 festivaliers se sont donnés rendez-vous sur le site des Salines à Port-Louis pour vibrer aux rythmes des artistes locaux et internationaux.
Eric Triton a ouvert la deuxième journée en solo, avec son blues autodidacte qui sait prendre aux tripes les spectateurs par ses paroles engagées. Cerise sur le gâteau, il se transforme volontiers en intermède musical entre les changements de scènes pour le plus grand plaisir du public. Un public gâté puisque outre le bluesman, 5 autres artistes se sont succédé sur la scène du Sakifo : le groupe indien de rock alternatif Avial, Lelou Menwar et son Sagaï de feu, la folk soul de la nigériane Asa ou encore l'inégalable Funk Afrobeat de Keziah Jones autour d'une formation minimaliste guitare, basse, batterie. Pour que ces deux jours se terminent totalement en une fête réussie, Tiken Jah Fakoly a offert le reggae qu'il n'a pu offrir la veille à ses fans. Une prestation qui a fini de convaincre l'ensemble des participants du bien fondé d'une telle manifestation sur l'île. Reste maintenant à la pérenniser. Un pas que Jérôme Galabert, le directeur du Sakifo, ne franchira "qu'une fois les deux jours analysés à tête reposée avec l'ensemble de son équipe".
Mais d'ores et déjà le Sakifo représente pour bon nombre une ouverture indéniable de leur île à d'autres cultures et horizons musicaux. Pour Lelou Menwar, il est important d'avoir un événement de cette importance. " Maurice est un exemple à travers le monde pour sa population universelle et métissée, ça serait bien qu'il en soit de même pour la musique. Les gens sont contents aujourd'hui, et comme ils le sont, ils le diront aux autres qui viendront à leur tour ".
Un optimisme partagé par le public pour que la fête devienne un rendez-vous musical et festif incontournable au fil des années.

Imaz Press Réunion - http://
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !