Sakifo 2008 - concert de Tiken Jah Fakoly :

L'Afrique enflamme Saint-Pierre


Publié / Actualisé
"Quitte le pouvoir", "ils ont partagé le monde, plus rien ne m'étonne", Tiken Jah Fakoly, l'une des voix africaines les plus puissantes à s'élever contre l'injustice dont est victime le continent noir, a fait vibrer le public du Salahin ce mercredi 6 août 2008. Avec une grosse surprise en prime : un duo avec la chanteuse nigériane Asa
"Quitte le pouvoir", "ils ont partagé le monde, plus rien ne m'étonne", Tiken Jah Fakoly, l'une des voix africaines les plus puissantes à s'élever contre l'injustice dont est victime le continent noir, a fait vibrer le public du Salahin ce mercredi 6 août 2008. Avec une grosse surprise en prime : un duo avec la chanteuse nigériane Asa
Tiken Jah Fakoly était déjà venu au Sakifo. C'était en août 2005 à la Ravine Saint-Leu. Fidèle à ses convictions, il avait alors demandé aux Réunionnais d'aider l'Afrique "à se libérer des colonisateurs". Il a repris le même thème pour ce second spectacle.
Bondissant et occupant toute la scène, le chantre de l'anticolonialisme a su une nouvelle fois soulever un public tout acquis à sa cause.
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !