Sakifo 2010 - Prix Alain Peters :

Six artistes pour un trophée


Publié / Actualisé
La compétition pour le prix Alain Peters a officiellement été lancée ce vendredi 6 août 2010 à Terre Sainte (Saint-Pierre). Jusqu'à dimanche, la scène gratuite du Sakifo accueille 6 artistes. Tous espèrent succéder au rappeur Alex Sorres, vainqueur 2009 de ce prix décerner à talent encore méconnu. Cette année le jury de la compétition est présidé par le chanteur ivoirien Tiken Jah Fakoly. À ses côtés dans le jury il a notamment Thierry Gauliris, le leader de Baster. Outre les artistes en compétition, la scène de Terre Sainte accueille aussi - hors compétition -, plusieurs groupes de La Réunion et de la zone Océan Indien.
La compétition pour le prix Alain Peters a officiellement été lancée ce vendredi 6 août 2010 à Terre Sainte (Saint-Pierre). Jusqu'à dimanche, la scène gratuite du Sakifo accueille 6 artistes. Tous espèrent succéder au rappeur Alex Sorres, vainqueur 2009 de ce prix décerner à talent encore méconnu. Cette année le jury de la compétition est présidé par le chanteur ivoirien Tiken Jah Fakoly. À ses côtés dans le jury il a notamment Thierry Gauliris, le leader de Baster. Outre les artistes en compétition, la scène de Terre Sainte accueille aussi - hors compétition -, plusieurs groupes de La Réunion et de la zone Océan Indien.
Héléna Esparon a été la première à se lancer dans la compétition. Révélée par la Clameur des Bambous en 2009, la jeune artiste se situe dans la lignée de chansonnières réunionnaises. Elle chante en français sur une sonorité aux influences anglo-saxone. Dans ses textes et sa musique, qu'elle écrit elle-même, elle raconte l'amour, la peine, les hauts et les bas de la vie.

Deuxième à se présenter à l'appréciation du jury, Ti Loun et son maloya directement issu des racines même de cette île qu'il aime par dessus tout. Originaire de Saint-Denis, chante depuis plus de 20 ans sa quête d'authenticité.

C'est Zorro Chang qui a clôturé le premier round de la compétition. Il était à peine sur scène que le public, hélas un peu trop clairsemé, a entamé un frénétique "Ala lo son 974" le tube de Zorro Chang - en fait une reprise d'un titre du chanteur américain
Pitbull. DJ à l'origine Zorro Chang, Giovanni Moussa pour l'État civil, s'est reconverti avec succès dans la chanson.

Le second round de la compétition a lieu ce samedi. Jim Fortuné, Jaboticaba et Mounawar seront en lice. Le vainqueur sera désigné par le jury dimanche matin. Depuis la création du Prix en 2007, Sami Pageaux-Waro (2007, Groove Lélé (2008) et Alex (2009) ont été distingués.


(Source : http://www.azenda.fr/)
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !