Sakifo 2013 - Salahin :

Nathalie Natiembé en ouverture


Publié / Actualisé
"Mi shant mon lalkol, mi shant mon fumet, mi shant sat mi viv, mi shant mon vié" lance Nathalie Natiembé aux milliers de personnes massées devant la scène du Salahin et cela lui réussi plutôt bien. Les cris du public ponctuent la déclaration de foi de la chanteuse. Le Sakifo vient de commencer. Sur les chapeaux de roues.
"Mi shant mon lalkol, mi shant mon fumet, mi shant sat mi viv, mi shant mon vié" lance Nathalie Natiembé aux milliers de personnes massées devant la scène du Salahin et cela lui réussi plutôt bien. Les cris du public ponctuent la déclaration de foi de la chanteuse. Le Sakifo vient de commencer. Sur les chapeaux de roues.

Entre Nathalie Natiembé et le Sakifo il existe une histoire d'amour connue de tous et surtout du public. Alors on ne pouvait imaginer que le festival des musiques du monde célèbre sa décennie de succès sans "Nati".

Elle a chanté l'amour et la vie en s'appuyant sur un maloya fortement métissé, mélangé de rock, de jazz, presque de soul. L'alchimie envoûte. Le public, consentant, apprécie. "Nati" a fait le show.

www.ipreunion.com

   

Mots clés :

    Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !