Grève à la CGEA Onyx du Port :

Réaction en chaîne


Publié / Actualisé
Ce vendredi 25 juin 2004, les 18 employés-grévistes de la CGEA Onyx, compagnie de ramassage d'ordures ménagères ont crée une chaîne humaine pour bloquer la sortie des camions-benne. Dans l'après-midi, le préfet a convoqué la direction
Ce vendredi 25 juin 2004, les 18 employés-grévistes de la CGEA Onyx, compagnie de ramassage d'ordures ménagères ont crée une chaîne humaine pour bloquer la sortie des camions-benne. Dans l'après-midi, le préfet a convoqué la direction
Le conflit opposant les employés et la direction semble vouloir s'éterniser. Après une semaine de grève, aucune négociation n'a abouti. Ce vendredi, la direction a voulu faire sortir deux camions bennes pour assurer un service minimum, mais s'est heurtée au refus des grévistes de débloquer les issues. Ces derniers ont encore exigé d'assurer eux-mêmes le service, tout en maintenant leur statut de gréviste. La direction a une fois de plus précisé que la priorité au travail revenait aux non grévistes ou aux grévistes volontaires sous la condition qu'ils abandonnent leur mouvement. Les employés en grève ont alors décidé de former une chaîne humaine pour barrer l'accès aux camions-bennes. "À présent, les 18 employés ont commis le délit d'entrave à la liberté du travail" a déclaré Régis Morel, directeur des ressources humaines de la CGEA Onyx.
Pour l'heure, la situation semble être sans issue. Après une semaine de grève, les ordures commencent à s'entasser au Port et à la Possession. Dans un communiqué de presse, le TCO (1 - Territoire de la Côte Ouest) indique que les habitants du Port et de La Possession peuvent déposer leurs sacs poubelles gratuitement à la station de transit du Port, du lundi au samedi de 6 heures à 18 heures.

(1) TCO - Territoire de la Côte Ouest - communauté d'agglomérations regroupant la Possession, le Port, Saint-Paul, Trois Bassins et Saint-Leu. Elle a passé une convention avant la CGEA ONYX pour la collecte des ordures ménagères dans ces communes.
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !