Actions contre la vie chère :

Magasins fermés, négociations ouvertes


Publié / Actualisé
Le COSPAR, collectif contre la vie chère a poursuivi ses opérations coups de poing ce dimanche 8 mars 2009. Les Carrefour de Sainte-Clotilde et de Sainte-Suzanne ainsi que le Jumbo Score de Sainte-Marie ont gardé leurs rideaux baissés. Les manifestants ont en effet barré les accès des magasins. Au Port, l'ouverture du Jumbo Score a été retardée d'une heure. Le Champion de la Possession a dû fermer ses grilles en milieu de matinée. Des actions ont également été menées dans le Sud, à Saint-Pierre par exemple. Après avoir annoncé qu'ils boycotteraient les négociations tant que les opérations coups de poing ne cesseraient pas, les dirigeants de la grande distribution et du patronat ont finalement accepté de retourner négocier ce dimanche après-midi.
Le COSPAR, collectif contre la vie chère a poursuivi ses opérations coups de poing ce dimanche 8 mars 2009. Les Carrefour de Sainte-Clotilde et de Sainte-Suzanne ainsi que le Jumbo Score de Sainte-Marie ont gardé leurs rideaux baissés. Les manifestants ont en effet barré les accès des magasins. Au Port, l'ouverture du Jumbo Score a été retardée d'une heure. Le Champion de la Possession a dû fermer ses grilles en milieu de matinée. Des actions ont également été menées dans le Sud, à Saint-Pierre par exemple. Après avoir annoncé qu'ils boycotteraient les négociations tant que les opérations coups de poing ne cesseraient pas, les dirigeants de la grande distribution et du patronat ont finalement accepté de retourner négocier ce dimanche après-midi.
Rappelons que le COSPAR réclame notamment une baisse de 20% sur 500 produits de consommation courante et une augmentation de 200 euros sur les bas salaires. D'ores et déjà, l'État a annoncé qu'il serait en mesure de financer 100 euros sur les 200 euros réclamés par le collectif. Les présidents des collectivités se sont dit prêts également à apporter leur contribution. Vendredi soir, François Caillé, président du MEDEF, affirmait "le patronat a fait une ouverture". Ce que réfute le COSPAR.

Le collectif revendique aussi une baisse de 5 euros sur la bouteille de gaz et une diminution du prix des carburants. À l'issue de la manifestation du jeudi 5 mars, le préfet, Pierre Henry Maccioni avait acté le principe de ces baisses. Il avait noté qu'il indiquerait le montant de la diminution du gaz le 12 mars et celui de l'essence début avril. Ces annonces pourraient finalement avoir lieu dès ce lundi.

Par ailleurs, les discussions entre le collectif et les bailleurs sociaux ont débouché, samedi soir, sur un pré-accord portant sur un gel des loyers au 31 décembre 2008 avec remboursement aux locataires des éventuelles hausses appliquées au 1er janvier 2009.
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !