Actions contre la vie chère :

Le COSPAR se rend au MEDEF


Publié / Actualisé
"C'est une nouvelle forme de mobilisation", a déclaré Jean-Paul Panechou, membre du parti de Gauche, en allusion à l'action du COSPAR (collectif contre la vie chère) qui a eu lieu au siège du MEDEF ce mercredi 11 mars 2009. C'est vers 15 heures qu'environ 30 personnes, essentiellement des étudiants, se sont rendues au siège du MEDEF. Dans le même temps une délégation du patronat rencontrait des membres du COSPAR à la préfecture, parmi lesquels Ivan Hoarau et Jean-Pierre Rivière, pour discuter de l'augmentation de 200? sur les bas salaires. "C'est une action symbolique" explique Jean-Louis Behlot pour le CFDT. "Nous voulons montrer que nous restons mobilisés et que la sortie de la crise est entre les mains du patronat", complète le membre du syndicat. Ils ont été reçus pendant près de 45 minutes par une chargée de mission, surprise de cette venue. Après avoir exposé leurs doléances, ils ont quitté les lieux dans le calme.
"C'est une nouvelle forme de mobilisation", a déclaré Jean-Paul Panechou, membre du parti de Gauche, en allusion à l'action du COSPAR (collectif contre la vie chère) qui a eu lieu au siège du MEDEF ce mercredi 11 mars 2009. C'est vers 15 heures qu'environ 30 personnes, essentiellement des étudiants, se sont rendues au siège du MEDEF. Dans le même temps une délégation du patronat rencontrait des membres du COSPAR à la préfecture, parmi lesquels Ivan Hoarau et Jean-Pierre Rivière, pour discuter de l'augmentation de 200? sur les bas salaires. "C'est une action symbolique" explique Jean-Louis Behlot pour le CFDT. "Nous voulons montrer que nous restons mobilisés et que la sortie de la crise est entre les mains du patronat", complète le membre du syndicat. Ils ont été reçus pendant près de 45 minutes par une chargée de mission, surprise de cette venue. Après avoir exposé leurs doléances, ils ont quitté les lieux dans le calme.
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !