Social :

Manifestation de l'ARAST


Publié / Actualisé
Les salariés grévistes de l'ARAST (association régionale d'accompagnement social territorial) ont manifesté à Saint-Denis ce mercredi 8 avril 2009. Ils se sont rendus au conseil général, principal financeur de cette structure spécialisée dans l'aide à domicile et aux personnes en difficulté, et à la préfecture. Ils y ont déposé une motion demandant la sauvegarde de leur emploi. L'association souffre d'un déficit budgétaire de 10 millions d'euros. Le Département a confirmé qu'il ne verserait pas de nouvelles aides financières mais qu'il "?uvrerait" pour qu'un minimum d'emplois soit supprimé. L'ARAST emploie 1 200 salariés. La grève se poursuit en attendant le conseil d'administration de l'association qui devrait se tenir dans les prochains jours. "Nous craignons toujours une mise en liquidation judiciaire", a affirmé Alix Damour, délégué syndical CFDT.
Les salariés grévistes de l'ARAST (association régionale d'accompagnement social territorial) ont manifesté à Saint-Denis ce mercredi 8 avril 2009. Ils se sont rendus au conseil général, principal financeur de cette structure spécialisée dans l'aide à domicile et aux personnes en difficulté, et à la préfecture. Ils y ont déposé une motion demandant la sauvegarde de leur emploi. L'association souffre d'un déficit budgétaire de 10 millions d'euros. Le Département a confirmé qu'il ne verserait pas de nouvelles aides financières mais qu'il "?uvrerait" pour qu'un minimum d'emplois soit supprimé. L'ARAST emploie 1 200 salariés. La grève se poursuit en attendant le conseil d'administration de l'association qui devrait se tenir dans les prochains jours. "Nous craignons toujours une mise en liquidation judiciaire", a affirmé Alix Damour, délégué syndical CFDT.
La motion déposée par les grévistes au Département et à la préfecture contient plusieurs requêtes, notamment l'établissement d'une commission d'enquête "pour que la vérité soit faite sur ce déficit de 10,8 millions d'euros". Parmi les autres requêtes, les grévistes demandent le maintien de l'emploi au sein de l'ARAST ou la définition d'une nouvelle politique de gestion financière et humaine.
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !