Situation de l'ARAST :

Le redressement judiciaire prononcé


Publié / Actualisé
Le tribunal de commerce de Saint-Denis a prononcé ce lundi 27 avril 2009 la mise en redressement judiciaire de l'ARAST (l'association régionale d'accompagnement social territorial) . Maître Baron a été nommé administrateur judiciaire et Maître Badat est le mandataire judiciaire. "Les juges n'ont pas prononcé la liquidation judiciaire, c'est déjà une bonne chose", souligne Alix Damour, délégué syndical CFDT, soulagé. L'organisme risquait effectivement la mise en liquidation au regard de son déficit budgétaire, 10 millions d'euros.
Le tribunal de commerce de Saint-Denis a prononcé ce lundi 27 avril 2009 la mise en redressement judiciaire de l'ARAST (l'association régionale d'accompagnement social territorial) . Maître Baron a été nommé administrateur judiciaire et Maître Badat est le mandataire judiciaire. "Les juges n'ont pas prononcé la liquidation judiciaire, c'est déjà une bonne chose", souligne Alix Damour, délégué syndical CFDT, soulagé. L'organisme risquait effectivement la mise en liquidation au regard de son déficit budgétaire, 10 millions d'euros.
"Cette décision nous donne entre 6 mois à 1 an pour redresser la barre", indique Alix Damour. "Tout dépendra du positionnement du conseil général", ajoute t-il. En effet, selon le délégué syndical, 29 millions d'euros seraient nécessaires pour permettre à l'ARAST de rester à flot. Le Département devrait prochainement faire part de ses propositions de financement. Mais Alix Damour ne cache pas que ,malgré tout, "des licenciements sont à prévoir".

Par ailleurs, Alix Damour a prévenu que "des retards seront enregistrés concernant le paiement des 1 200 salariés pour le mois d'avril". Il estime que les salaires seront versés entre le 5 et le 10 mai 2009. "Ensuite, tout devrait revenir dans l'ordre", conclut-il.
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !