Grève au Crédit Agricole :

La direction réclame des sous


Publié / Actualisé
La grève au Crédit Agricole est suspendue depuis une semaine mais le bras de fer entre les salariés grévistes et la direction continue. En effet, la direction de la banque verte a assigné en justice 20 salariés ainsi que la CFDT et la CGTR pour "entrave à la liberté de travail et injures" ce jeudi 7 mai 2009. Selon Jean-Paul Ferrère, délégué syndical CFDT, elle réclamerait 2 000 à 11 500 euros de dommages-intérêts. Tous les salariés n'ayant pas reçu leur assignation, l'audience a été reportée au 20 mai prochain.
La grève au Crédit Agricole est suspendue depuis une semaine mais le bras de fer entre les salariés grévistes et la direction continue. En effet, la direction de la banque verte a assigné en justice 20 salariés ainsi que la CFDT et la CGTR pour "entrave à la liberté de travail et injures" ce jeudi 7 mai 2009. Selon Jean-Paul Ferrère, délégué syndical CFDT, elle réclamerait 2 000 à 11 500 euros de dommages-intérêts. Tous les salariés n'ayant pas reçu leur assignation, l'audience a été reportée au 20 mai prochain.
Jean-Paul Ferrère juge cette assignation "grave". "Cette attaque ne va faire qu'approfondir la fracture qui existe déjà entre les salariés grévistes et la direction. Nous ne croyons plus en elle", lance t-il. Il exclut toute discussion pour tenter de sortir de la crise à l'amiable. "Nous étions en négociation le 5 mai, et le soir même nous apprenons que nous sommes assignés. Comment peut-on négocier avec ces gens là", s'interroge t-il. "Cette assignation montre que notre banque est vraiment citoyenne", ironise le délégué syndical.
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !