L'AVENIR DE L'ARAST EN SUSPENS :

Le projet de restructuration se précise


Publié / Actualisé
Sous la menace d'une mise en liquidation judiciaire, les dirigeants de l'association d'aide aux personnes âgées ont transmis leur " Projet de Plan de Continuation " au Conseil Général ce mardi 22 septembre.
Sous la menace d'une mise en liquidation judiciaire, les dirigeants de l'association d'aide aux personnes âgées ont transmis leur " Projet de Plan de Continuation " au Conseil Général ce mardi 22 septembre.
Après une journée de travail qui s'est achevée tard dans la nuit, les dirigeants et les syndicats de l'A.R.A.S.T., ont transmis leurs propositions pour l'évaluation de la viabilité de la structure, au Conseil Général.

Parmi les hypothèses de restructuration avancées, un plan social comprenant notamment la pérennisation de mille salariés sur 1200, ainsi qu'un maximum de 180 licenciements.

Quant au passif réel de l'A.R.A.S.T., il a finalement été revu à hauteur de près de 21millions d'euros, dont 7 millions contestés par la structure qui rappelle qu'il s'agirait de " subventions et de frais indus aux créances, qu'il serait possible de dégrever ", explique les syndicats. Ce qui ramènerait alors la dette à 13millions d'euros.

Malgré le report du rendez-vous de ce matin, les négociations seraient toujours en cours. Comme il était initialement convenu, dirigeants et représentants de salariés de l'A.R.A.S.T., se retrouveront à nouveau demain, mercredi 23 septembre 2009, pour une nouvelle séance de travail, qui pourrait déboucher sur une décision.

Sans une aide financière, l'association d'aide aux personnes âgées et à la petite enfance sera destinée à disparaître sous le coup d'une liquidation judiciaire qui pourrait être prononcée le 28 septembre prochain.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !