Grève au Pôle emploi :

Les sans emploi sont inquiets


Publié / Actualisé
À l'appel du collectif Agir contre le chômage, une cinquantaine de personnes se sont rassemblées devant les locaux du Pôle emploi à Saint-Denis ce jeudi 12 novembre 2009. Conduite par Jean-Pierre Técher, une délégation de 5 demandeurs d'emploi a été reçu par Jean-Luc Minatchy, directeur de Pôle emploi - entité créée à la suite de la fusion de l'ANPE et des Assedic. Se disant "intellectuellement solidaires" des salariés de la structure en grève depuis le 29 octobre, Agir contre le chômage réclament une issue rapide au conflit afin que "les 8 500 usagers en attente de versements de leurs indemnités d'octobre soient payés".
À l'appel du collectif Agir contre le chômage, une cinquantaine de personnes se sont rassemblées devant les locaux du Pôle emploi à Saint-Denis ce jeudi 12 novembre 2009. Conduite par Jean-Pierre Técher, une délégation de 5 demandeurs d'emploi a été reçu par Jean-Luc Minatchy, directeur de Pôle emploi - entité créée à la suite de la fusion de l'ANPE et des Assedic. Se disant "intellectuellement solidaires" des salariés de la structure en grève depuis le 29 octobre, Agir contre le chômage réclament une issue rapide au conflit afin que "les 8 500 usagers en attente de versements de leurs indemnités d'octobre soient payés".
Les membres du collectif sont arrivés devant les locaux de Pôle emploi alors qu'une nouvelle réunion de négociations venait de commencer entre la direction et les syndicats. Jean-Luc Minatchy a reçu une délégation de 5 personnes dont Jean-Pierre Técher une demie heure plus tard, à l'occasion d'une suspension de séance.

"Nous estimons légitime le combat mené par les salariés de Pôle emploi" a souligné Jean-Pierre Técher avant sa rencontre avec le directeur. "Nous soutenons intellectuellement les grévistes, mais nous sommes venus pour autre chose. Nous voulons nous assurer que les 8 500 usagers qui attendent le versement de leurs indemnités pour octobre soient payés dans les plus brefs délais" a encore dit le dirigeant d'Agir contre le chômage.

Dans un communiqué publié le vendredi 6 novembre, la direction avait annoncé que sur les "54 000 allocataires de Pôle emploi, 51 000 sont déjà payés depuis le 2 novembre et que les 3000 restants seront payés au fur et à mesure de leur pointage". Jean-Pierre Técher affirme que le nombre des allocations non payés est donc deux fois et demi plus important. Il souligne également que "25 500 personnes attendent d'être reçues par un conseiller pour un entretien" et que "4 000 dossiers ont en attente de traitement". Des chiffres jugés "inquiétants" et qui lui font réclamer "une issue rapide au conflit".

Les salariés de Pôle emploi -, sont en grève depuis le jeudi 29 octobre. Ils revendiquent de meilleures conditions de travail.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !