Manifestation des salariés de l'Arast :

Les esprits s'échauffent


Publié / Actualisé
Un peu plus d'une centaine d'ex-salariés de l'Arast attendent encore d'être reçus par la Présidente du Département ce lundi 30 novembre 2009 à 10h50. Nassimah Dindar fait dire qu'elle est en réunion alors que les manifestants sont arrivés avant elle devant le Conseil Général, à 7h30 ce matin. Avec l'attente, les esprits s'échauffent et il y a moins d'une demi-heure, un photographe du Quotidien, Emmanuel Grondin, s'est fait frapper par un vigile lors d'une bousculade. L'Arast a été liquidée par le tribunal de commerce de Champs-Fleuri ce vendredi 27 novembre.
Un peu plus d'une centaine d'ex-salariés de l'Arast attendent encore d'être reçus par la Présidente du Département ce lundi 30 novembre 2009 à 10h50. Nassimah Dindar fait dire qu'elle est en réunion alors que les manifestants sont arrivés avant elle devant le Conseil Général, à 7h30 ce matin. Avec l'attente, les esprits s'échauffent et il y a moins d'une demi-heure, un photographe du Quotidien, Emmanuel Grondin, s'est fait frapper par un vigile lors d'une bousculade. L'Arast a été liquidée par le tribunal de commerce de Champs-Fleuri ce vendredi 27 novembre.
Le photographe du Quotidien est bien marqué par le coup de poing qu'il a reçu. Un barrage de vigiles bloque l'accès aux bureaux du Conseil Général aux manifestants. En signe de provocation, ces derniers, en grande majorité des femmes, se sont mis à pousser en direction des gardiens de la sécurité, comme dans une mêlée de rugby. Le vigile concerné affirme avoir "répondu à un coup du journaliste". Aucun des témoins de la scène n'a vu le photographe faire preuve de violence.

La tension ambiante monte en puissance. De nouveaux soutiens sont venus agrandir la foule parmi lesquels des dirigeants syndicaux tels que Jean-Pierre Riviere (CFDT), Ivan Hoareau (CGTR) ou encore Alain Junot (FO).

A la suite de l'annonce de la liquidation judiciaire de la plus importante association d'aide à domicile et de protection à l'enfance, Nassimah Dindar a annoncé sa décision de proposer un CDD de six mois à tous les aides à domicile de l'ex-Arast, soit 800 personnes.

Les manifestants sont venus réclamer plus d'informations et la possibilité de signer le contrat dès aujourd'hui pour les personnes qui seraient intéressées par la proposition.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !