Conseil général :

Les anciens de l'ARAST seront embauchés


Publié / Actualisé
La création d'un groupement d'intérêt public (GIP) a été votée par la majorité du conseil général (divers-droite, PCR, PS) ce mercredi 2 décembre 2009. L'opposition UMP a voté contre. La structure sera opérationnelle dans six et elle devrait permettre l'embauche de 1 000 anciens salariés de l'ARAST (association régionale d'accompagnement social territorialisé) affectés au secteur de l'aide à domicile. En attendant cette création, les 1 000 travailleurs bénéficieront d'un CDD (contrat à durée déterminée) de 6 mois au sein du conseil général. Le Département a aussi acté l'embauche de 60 des 137 TISF (techniciennes d'intervention sociale et familiale) de l'ARAST.
La création d'un groupement d'intérêt public (GIP) a été votée par la majorité du conseil général (divers-droite, PCR, PS) ce mercredi 2 décembre 2009. L'opposition UMP a voté contre. La structure sera opérationnelle dans six et elle devrait permettre l'embauche de 1 000 anciens salariés de l'ARAST (association régionale d'accompagnement social territorialisé) affectés au secteur de l'aide à domicile. En attendant cette création, les 1 000 travailleurs bénéficieront d'un CDD (contrat à durée déterminée) de 6 mois au sein du conseil général. Le Département a aussi acté l'embauche de 60 des 137 TISF (techniciennes d'intervention sociale et familiale) de l'ARAST.
Rappelons que le tribunal de commerce a prononcé ce vendredi 27 novembre la liquidation judicaire de l'ARAST. La structure affichait un déficit de plus de 10 millions d'euros. 1 196 salariés étaient employés par l'association. Plus de 8 000 personnes âgées, dépendantes, en difficultés etc -, bénéficiaient de ses services.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !