Bras-Panon - Centre d'Hébergement et d'Accueil d'Urgence :

16 logements pour les personnes en grande précarité


Publié / Actualisé
Construit et financé par la SHLMR, un centre d'hébergement et d'accueil d'urgence de 16 chambres, baptisé "Fleur d'eau", a ouvert ses portes ce mercredi 7 avril 2010 sur la commune de Bras-Panon. Le maire de Bras-Panon (Daniel Gonthier), la SHLMR et l'association La Halte Père Etienne Grienenberger qui assure la gestion d'un parc d'hébergement d'insertion, se sont alliés pour améliorer l'offre d'hébergement d'urgence aux personnes vivant dans une situation de marginalité ou d'extrême précarité.
Construit et financé par la SHLMR, un centre d'hébergement et d'accueil d'urgence de 16 chambres, baptisé "Fleur d'eau", a ouvert ses portes ce mercredi 7 avril 2010 sur la commune de Bras-Panon. Le maire de Bras-Panon (Daniel Gonthier), la SHLMR et l'association La Halte Père Etienne Grienenberger qui assure la gestion d'un parc d'hébergement d'insertion, se sont alliés pour améliorer l'offre d'hébergement d'urgence aux personnes vivant dans une situation de marginalité ou d'extrême précarité.
Le centre d'hébergement et d'accueil d'urgence "Fleur d'eau" dispose d'une capacité d'accueil de 30 places, réparties sur 16 logements. Le service orienteur est principalement le dispositif de veille sociale "115".

"L'hébergement d'urgence répond à une nécessité de mise à l'abri immédiate. Il se caractérise par une durée d'hébergement de 7 nuitées dès lors que le dispositif est en mesure d'offrir rapidement un mode de prise en charge adapté dans le cadre des prestations différenciées de l'hébergement d'insertion," explique les partenaires du projet.

"Fleur d'eau" est subventionné par l'Etat (Drass de la Réunion et la Caisse d'allocations familiales) et le Conseil général, mais aussi la mairie de Bras Panon et la Fondation Abbé Pierre.

La commune a participé à cette opération en apportant sa garantie d'emprunt à hauteur de 80% pour un prêt de 721 557 euros accordé par la Caisse des dépôts et consignation à la SHLMR.

   

1 Commentaire(s)

Martigny thierry, Posté
malgré les difficultés ,je suis heureux de constaté que cet hebergement existe dans mon ile..car depuis toutes ces annees je suis lasse de vivre ici , une cassure avec la Famille, une cassure avec la Vie je ne souhaite qu'une chose renouer avec mes racines et esperer revivre