Aide aux personnes handicapées en 2009 :

La MDPH à l'heure du bilan et des perspectives


Publié / Actualisé
La MDPH (Maison départementale des personnes handicapées de La Réunion) a présenté ce mardi 29 juin 2010 son bilan d'activité en 2009. Un bilan marqué par deux constats : D'abord, l'année 2009 a été une année de transition marquée par la "consolidation et la professionnalisation des missions dévolues au Groupement d'intérêt public". D'autre part, les demandes de prestations chez les adultes et les enfants handicapés sont en hausse. La nouvelle équipe qui sera installée à partir du 1er juillet aura pour mission de poursuivre l'amélioration des missions de la structure. Pour ce faire un plan "A.G.IR" a été mis en place en mars 2009 et fixe un calendrier jusqu'en 2011.
La MDPH (Maison départementale des personnes handicapées de La Réunion) a présenté ce mardi 29 juin 2010 son bilan d'activité en 2009. Un bilan marqué par deux constats : D'abord, l'année 2009 a été une année de transition marquée par la "consolidation et la professionnalisation des missions dévolues au Groupement d'intérêt public". D'autre part, les demandes de prestations chez les adultes et les enfants handicapés sont en hausse. La nouvelle équipe qui sera installée à partir du 1er juillet aura pour mission de poursuivre l'amélioration des missions de la structure. Pour ce faire un plan "A.G.IR" a été mis en place en mars 2009 et fixe un calendrier jusqu'en 2011.
L'activité de la MDPH connaît depuis sa création en 2006 une progression constante. En 2009, l'évolution de la demande provenant des adultes auprès de la structure se caractérise par une baisse du nombre de demandeurs (8 426 demandeurs en 2009 contre 8 761 en 2 008) et une augmentation importante du volume des prestations demandées (+13%). En effet, on observe 16 981 prestations "adultes" demandées en 2009 contre 14 933 pour 2008. Parmi les prestations sollicitées, l'allocation adulte handicapé représente la part la plus importante (27,11%). Par âge, la moitié des demandes émane des 40 - 60 ans.

Hausse des demandes également chez les enfants handicapés, tant au niveau au niveau du nombre de demandeurs (3 641 en 2009 contre 3 382 en 2008) que du nombre de prestations sollicitées (7 277 en 2009 contre 6 135 en 2008). Les demandes les plus importantes (60%) concernent l'allocation d'éducation pour enfant handicapé ainsi que l'orientation scolaire ou médico-sociale.

Par ailleurs, quelques améliorations ont été apportées à la MDPH en 2009 pour consolider le rôle de la structure d'aide aux personnes handicapées. Il s'agit notamment de l'amélioration de l'accueil téléphonique avec une réduction des délais d'attente, le recrutement de deux ergothérapeutes et d'une infirmière ou encore l'élaboration de nouvelles plaquettes d'information.

Le dispositif continue à être amélioré dans le cadre du plan stratégique de développement baptisé "A.G.I.R". Ce plan a été approuvé à l'issue d'un audit en mars 2009 par la commission exécutive de la MDPH. Il repose sur 4 axes stratégiques destinés à "améliorer progressivement les missions du groupement" à l'horizon 2011.

Il s'agit d'une part d'apporter un accompagnement professionnel de qualité aux personnes handicapées et à leur famille. L'autre objectif est de garantir un fonctionnement stable et sécurisé du GIP en s'assurant de la pérennité des ressources financières et de ses compétences professionnelles.

3ème axe stratégique, rendre effective la mise en ?uvre de la loi du 11 février 2005 en assurant la promotion régulière de ses valeurs fondamentales auprès du grand public et en apportant un appui méthodologique et réglementaires aux acteurs associatifs, politiques et techniques.

Le dernier axe consiste à impulser une dimension nouvelle à la collaboration avec les secteur du réseau handicap afin d'améliorer la qualité de l'information, du conseil, et du suivi des demandes des personnes handicapées.

Cette politique amorcée en 2009 est poursuivie en 2010 avec une nouvelle équipe qui sera installée à la tête de la MDPH le 1er juillet avec l'arrivée de Patrick Erudel, en tant qu'élu délégué de la présidente du conseil général, et de Déva Radakichenin en tant que directeur de la structure.

Par ailleurs, la MDPH a signé ce mardi 29 juin des conventions de partenariat avec plusieurs structures. D'abord avec l'association Claire Joie (CRIA) "pour garantir une qualité d'expertise et d'orientation en faveur des personnes handicapées souffrant de troubles autistiques ou apparentées". Ensuite l'Agefiph "pour mieux définir les besoins d'orientation professionnelle des primo-demandeurs de la reconnaissance de travailleur handicapé".

La convention avec Cap Emploi a pour objectif de "faciliter la mise en ?uvre des mesures d'orientation professionnelle vers le marché du travail en faveur des personnes handicapées". Enfin, les établissements pénitentiaires sont également partenaires pour "coordonner les actions en faveur des détenus en situation de handicap avec des difficultés de réalisation des actes essentiels de la vie quotidienne".

Mounice Najafaly pour
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !