En soutien aux salariés de Run Presse :

Les salariés du Quotidien débrayent


Publié / Actualisé
Les salariés du Quotidien vont débrayer dans la matinée de ce mardi 10 août 2010, pour montrer leur soutien aux salariés de Run Presse, société chargée de la livraison des journaux pour le compte de la SAS Le Quotidien, qui ont été "mis à pied à titre conservatoire" et sont sous le coup d'une procédure de licenciement.
Les salariés du Quotidien vont débrayer dans la matinée de ce mardi 10 août 2010, pour montrer leur soutien aux salariés de Run Presse, société chargée de la livraison des journaux pour le compte de la SAS Le Quotidien, qui ont été "mis à pied à titre conservatoire" et sont sous le coup d'une procédure de licenciement.
Ces derniers avaient entamé une grève pour dénoncer les conditions de travail au sein de l'entreprise Run Presse. Un accord a finalement été signé avec la direction le 30 juillet dernier. Mais le même jour, certains ont reçu des lettres de convocation pour un entretien préalable en vue d'un licenciement. Entretien qui doit avoir lieu ce mardi 10 août. Ce que dénonçaient le 2 août dernier la CFDT communication, commerce, culture et l'intersyndicale du Quotidien, CGTR, CFE-CGC et SNJ-Solidaires. Réunis en assemblée générale ce lundi 9 août dans la soirée,les salariés du journal ont décidé de débrayer pendant quelques heures ce matin pour soutenir les salariés convoqués.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !