Université de La Réunion :

La baisse des salaires enrayée


Publié / Actualisé
Suite au dépôt du préavis de grève, pour le 28 septembre 2010, du SGPEN CGTR le président de l'université de La Réunion a finalement décidé de ne pas baisser de 20% les salaires des contractuels. "Nous remercions le président pour son écoute et sa réactivité et levons en conséquence le mot d'ordre de grève pour la journée du 28 septembre", annonce le SGPEN CGTR dans son communiqué. Les salaires seront donc maintenus jusqu'à la fin de l'année.
Suite au dépôt du préavis de grève, pour le 28 septembre 2010, du SGPEN CGTR le président de l'université de La Réunion a finalement décidé de ne pas baisser de 20% les salaires des contractuels. "Nous remercions le président pour son écoute et sa réactivité et levons en conséquence le mot d'ordre de grève pour la journée du 28 septembre", annonce le SGPEN CGTR dans son communiqué. Les salaires seront donc maintenus jusqu'à la fin de l'année.
Rappelons que Le syndicat général des personnels de l'éducation nationale (SGPEN) avait fait savoir qu'il avait déposé, auprès du président de l'université, un préavis de grève pour le mardi 28 septembre 2010. Ce préavis couvrait l'ensemble des personnels contractuels et titulaires de l'université. Ils protestaient contre la baisse de 20% du salaire de 40 contractuels BIATOS (personnel administratif), faisant passer leur salaire de 1400 à 1100 euros par mois.

"Toutefois nos inquiétudes demeurent sur les salaires et l'emploi des contractuels à partir du 1er janvier prochain", souligne le syndicat. Aussi, le SGPEN CGTR souhaite que "la présidence, dans la continuité de sa démarche, mette tout en ?uvre pour garantir l'emploi de tous les contractuels ainsi que la revalorisation de leur rémunération, notamment en l'actant au niveau du prochain budget".


   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !