Manifestation contre la réforme des retraites :

Saint-Denis: Les lycéens bloquent la Région


Publié / Actualisé
Plus de 400 lycéens de différents lycées de Saint-Denis, notamment Butor, Brassens ou encore Bellepierre, encadrés par des étudiants de l'Unef (Union nationale des étudiants de France) bloquent la Région depuis 9 heures 45, ce mardi 26 octobre 2010. Ils entendent ainsi protester contre la réforme des retraites. Ils demandent à ce qu'une délégation soit reçue "immédiatement" par le président de Région, Didier Robert, actuellement hors du département. Les services du conseil régional ont quant à eux proposé une rencontre avec Jean-Louis Lagourgue, 1er vice-président, à 11 heures, après les réunions des commissions permanentes. Ce que refusent les étudiants qui ont secoué le portail de l'hôtel de région pour faire pression. Une pression qui a payé puisqu'une délégation de 10 manifestants a été reçue par Huguette Vidot, élue en charge de l'éducation et de l'enseignement supérieur.
Plus de 400 lycéens de différents lycées de Saint-Denis, notamment Butor, Brassens ou encore Bellepierre, encadrés par des étudiants de l'Unef (Union nationale des étudiants de France) bloquent la Région depuis 9 heures 45, ce mardi 26 octobre 2010. Ils entendent ainsi protester contre la réforme des retraites. Ils demandent à ce qu'une délégation soit reçue "immédiatement" par le président de Région, Didier Robert, actuellement hors du département. Les services du conseil régional ont quant à eux proposé une rencontre avec Jean-Louis Lagourgue, 1er vice-président, à 11 heures, après les réunions des commissions permanentes. Ce que refusent les étudiants qui ont secoué le portail de l'hôtel de région pour faire pression. Une pression qui a payé puisqu'une délégation de 10 manifestants a été reçue par Huguette Vidot, élue en charge de l'éducation et de l'enseignement supérieur.
Après 20 minutes, la délégation est sortie "déçue" de cette rencontre. "La Région nous a reçus par politesse. La seule réponse que nous ayons eu est que le conseil régional a mis en place le plan ordinateur portable pour aider les jeunes à réussir. Ce n'est pas ce qui sauvera nos retraites", lance Camille Maillot, présidente de l'Unef, sous les huées des manifestants. Les lycéens se sont ensuite dispersés dans le calme.

Aucune nouvelle action n'est prévue cette après-midi dans le Nord. "Nous allons réfléchir aux moyens de mobiliser les jeunes pour la manifestation du 28 octobre", explique Camille Maillot. Une assemblée générale est prévue ce mercredi 27 octobre à 9 heures au Campus du Moufia pour décider des actions à mener.

D'autres manifestations et blocages se déroulent devant différents lycées de l'île.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !