Insertion professionnelle :

25 256 contrats aidés en 2010


Publié / Actualisé
25 256, tel est le nombre de contrats aidés qui ont été déployés à La Réunion en 2010 (chiffre non définitif), soit un engagement financier de l'Etat de 129 millions d'euros. Ce chiffre est en hausse par rapport à 2009 où La Réunion comptait 24 511 contrats aidés. Cette hausse est justifiée par "la dégradation importante de la situation de l'emploi à La Réunion", le taux de chômage ayant augmenté de 12,9% en un an.
25 256, tel est le nombre de contrats aidés qui ont été déployés à La Réunion en 2010 (chiffre non définitif), soit un engagement financier de l'Etat de 129 millions d'euros. Ce chiffre est en hausse par rapport à 2009 où La Réunion comptait 24 511 contrats aidés. Cette hausse est justifiée par "la dégradation importante de la situation de l'emploi à La Réunion", le taux de chômage ayant augmenté de 12,9% en un an.
"Cette situation difficile a conduit l'Etat à soutenir le déploiement des emplois aidés qui demeurent un outil indispensable des interventions publiques en faveur des personnes en recherche d'insertion. Il en est ainsi en particulier des publics les plus en difficultés (bénéficiaires des minima sociaux, chômeurs de longue durée) afin de les inscrire dans une démarche d'insertion et de professionnalisation", explique la préfecture dans un communiqué.

Sur les 25 253 contrats aidés, 22 131 sont des contrats non marchands et 3 125 sont des contrats marchands. L'effort sur les contrats non marchands s'est concentré sur Pôle Emploi qui a pu prescrire 15 983 contrats d'accompagnement dans l'emploi. L'année 2010 est aussi marquée par l'expérimentation du contrat unique d'insertion (CUI) menée avec le Département. Ce nouveau dispositif a permis de mobiliser 7 035 contrats dont 1 635 marchands.

Avec l'arrivée du RSA au 1er janvier 2011, le dispositif CUI est généralisé. Désormais, un seul type de contrat aidé est proposé à tous les publics en insertion professionnelle, y compris aux bénéficiaires du RSA, avec des "améliorations sensibles" en matière d'accompagnement, de formation, de tutorat et de possibilité d'immersion en entreprise.

Par ailleurs, la préfecture indique que "dans les tout prochains jours, le préfet de La Réunion signera avec les collectivités locales et administrations employeuses les premières conventions bilatérales en vue de l'emploi des contrats aidés sous des conditions précises qui donneront lieu à évaluation".

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !