Conflit EDF - Séchilienne Sidec (Actualisé à 17 heures 30) :

Délestages à prévoir à partir 18 heures


Publié / Actualisé
La grève se poursuit dans les centrales thermiques du Gol et de Bois Rouge, ce dimanche 27 mars 2011. Depuis 13 heures, l'activité a repris partiellement à l'usine du Gol de Saint-Louis, permettant de limiter les délestages dans le Sud et l'Ouest. Une trentaine de salariés réquisitionnée par la préfecture a, en effet, repris le travail. Une tranche de production de l'usine du Gol a ainsi pu être remise en service. Néanmoins, des coupures de courant tournantes sont à prévoir à partir de 18 heures, lors du pic de consommation. 35 000 à 40 000 foyers seront concernés.
La grève se poursuit dans les centrales thermiques du Gol et de Bois Rouge, ce dimanche 27 mars 2011. Depuis 13 heures, l'activité a repris partiellement à l'usine du Gol de Saint-Louis, permettant de limiter les délestages dans le Sud et l'Ouest. Une trentaine de salariés réquisitionnée par la préfecture a, en effet, repris le travail. Une tranche de production de l'usine du Gol a ainsi pu être remise en service. Néanmoins, des coupures de courant tournantes sont à prévoir à partir de 18 heures, lors du pic de consommation. 35 000 à 40 000 foyers seront concernés.
Par ailleurs, des mesures de précautions ont été prises dans le cadre du deuxième tour des élections cantonales. Les lignes des bureaux de vote seront alimentées une par une pour que le dépouillement soit possible, annonce EDF.

Ce dimanche, malgré la reprise du travail d'une trentaine de salariés à la centrale du Gol, le préfet affirme qu'une partie des grévistes "continuent de se soustraire sciemment à la notification en organisant leur absence de leur domicile". Il note que la police et la gendarmerie "poursuivent leur action sur l'ensemble de l'île" pour procéder à la remise individuelle des réquisitions des agents indispensables au fonctionnement de ces deux centrales. "Le refus d'exécuter les réquisitions constitue un délit passable de 6 mois d'emprisonnement et de 10 000 ? d'amende" menace-t-il ensuite.

La préfecture indique aussi que des mesures ont été prises pour "assurer la sécurité des malades hospitalisés à domicile, limiter la durée des coupures d'eau et limiter l'impact des délestages sur les filières agricoles et agro-alimentaires".

Les salariés de la Séchilienne Sidec, propriétaire des centrales du Gol et de Bois Rouge, sont en grève depuis samedi 0 heure. 60% des besoins en électricité n'étaient ainsi plus assurés. EDF qui produit les 40% restants a tenté de répartir au mieux ses moyens en procédant à des délestages tournants.

Rappelons que soutenus par la CGTR EDF les grévistes exigent une surrémunération de salaire de 53% afin que leurs appointements soient alignés sur ceux de la fonction publique d'État, conformément à l'un des articles de loi régissant leur statut. Actuellement ces personnels perçoivent des salaires déjà indexés de 25% par rapport à ceux de leurs collègues de métropole.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !