L'Unsa police - Réforme sur les arrêts maladies :

"Non à la triple peine appliquée au policier"


Publié / Actualisé
Dans un communiqué publié ce vendredi 18 novembre 2011, l'Unsa police s'élève contre l'instauration par le gouvernement d'un jour de délai de carence pour les arrêts maladie des fonctionnaires. Le syndicat estime que cette réforme pénalise triplement les policiers et regrette "l'absence totale de concertation avec les organisations syndicales sur ce sujet"
Dans un communiqué publié ce vendredi 18 novembre 2011, l'Unsa police s'élève contre l'instauration par le gouvernement d'un jour de délai de carence pour les arrêts maladie des fonctionnaires. Le syndicat estime que cette réforme pénalise triplement les policiers et regrette "l'absence totale de concertation avec les organisations syndicales sur ce sujet"
"Aujourd'hui, un arrêt maladie de policiers entraîne déjà une réduction du nombre de jours de RTT et une privation de plusieurs primes. Outre le fait qu'elle remette en cause l'honnêteté des policiers, l'application de cette mesure reviendrait à imposer aux fonctionnaires de police une triple peine profondément injuste et inadmissible" tempete le syndicat.

L'Unsa Police rappelle que les policiers "subissent depuis 2 ans un gel des salaires grevant leur pouvoir d'achat". "Nos collègues se sont vu imposer la réforme des retraites prévoyant une hausse du taux de cotisations retraites. Face à la dangerosité de notre métier, face au mal être profond des policiers confrontés à la réduction des effectifs et au manque de moyens dans nos services, les atteintes aux droits sociaux des policiers deviennent intolérables et insupportables" fustige l'Unsa.

"Stop à cet acharnement contre les policiers" réclame le syndicat pour qui "seule une refonte totale de la politique de prévention des risques psychosociaux est de nature à réduire le nombre d'arrêts maladie".

Dans le privé le délai de carences pour arrêt maladie est passé à quatre jours contre trois précédemment.
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !