Les ex-Arast devant le conseil général :

"Mobilisés jusqu'au bout"


Publié / Actualisé
Les anciens salariés de l'Arast (association régionale d'accompagnement social territorialisé) restent déterminés. Installée depuis près de 27 jours devant les grilles du conseil général, une dizaine d'entre-eux continuent de réclamer un entretien avec Nassimah Dindar, présidente du Département, et le versement de leurs indemnités de licenciement depuis la liquidation de l'association en novembre 2009. Quatre personnes, dont le secrétaire général de la CFTC, Paul Junot, se sont mises en grève de la faim. Une nouvelle mobilisation du syndicat CFTC est prévue ce mardi 27 décembre 2011 devant la collectivité. Le syndicat a également demandé une nouvelle audience auprès de Nassimah Dindar.
Les anciens salariés de l'Arast (association régionale d'accompagnement social territorialisé) restent déterminés. Installée depuis près de 27 jours devant les grilles du conseil général, une dizaine d'entre-eux continuent de réclamer un entretien avec Nassimah Dindar, présidente du Département, et le versement de leurs indemnités de licenciement depuis la liquidation de l'association en novembre 2009. Quatre personnes, dont le secrétaire général de la CFTC, Paul Junot, se sont mises en grève de la faim. Une nouvelle mobilisation du syndicat CFTC est prévue ce mardi 27 décembre 2011 devant la collectivité. Le syndicat a également demandé une nouvelle audience auprès de Nassimah Dindar.
Mobilisé depuis le 30 novembre aux côtés d'une dizaine d'ex-Arast, Paul Junot, secrétaire général de la CFTC, est bien décidé à poursuivre le mouvement de protestation. En grève de la faim depuis le mercredi 21 décembre, avec trois autres personnes, il prévient qu'"il n'est pas question d'arrêter tant qu'une signature du conseil général ou un déblocage de la situation n'ait pas lieu".

"Nous irons jusqu'au bout pour ce combat juste et noble", affirme, pour sa part, Carmen Allié, également, en grève de la faim "par solidarité" aux ex-Arast. Elle qui assure "bien réagir" à son jeûne entamé mercredi, souligne "constater davantage de mobilisation de la population". "Les gens n'hésitent pas à s'arrêter et à venir échanger avec nous", poursuit-elle.

Demain mardi 27 décembre, une nouvelle mobilisation menée par la CFTC est prévue. Le syndicat a également demandé une nouvelle audience, estimant que "des solutions permettant de terminer ce conflit existent afin de rétablir ces anciens salariés dans leurs droits".

Concernant la demande de médiation formulée par la ligue des droits de l'Homme à La Réunion, Paul Junot indique qu'il n'y a eu aucunes avancées, ajoutant que le comité local a saisi le Défenseur des droits, Dominique Baudis.

À noter que dès ce lundi ou mardi, 89 ex-Arast devront recevoir des indemnités de licenciements. Condamné en novembre 2010 par le conseil des prud'hommes, le conseil général avait confirmé l'annonce le vendredi 23 décembre.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !