Troisième nuit de troubles :

Les incidents gagnent le Sud


Publié / Actualisé
21h35 ce jeudi 23 février 2012. A Saint-Pierre, après le rassemblement pacifique de manifestants contre la vie chère sur le boulodrome au niveau du front de mer, une quarantaine de jeunes a afflué sur le site à pied et à vélo. Ils ont bouché le front de mer. A Saint-Louis aussi, des incidents ont éclaté. Des poubelles enflammées et des voitures cassées ont été signalées à proximité de la gare routière. L'agence BFC du centre-ville, ainsi qu'une bijouterie et des commerces à proximité de l'église auraient été la cible d'attaques. Les forces de police sont sur place.
21h35 ce jeudi 23 février 2012. A Saint-Pierre, après le rassemblement pacifique de manifestants contre la vie chère sur le boulodrome au niveau du front de mer, une quarantaine de jeunes a afflué sur le site à pied et à vélo. Ils ont bouché le front de mer. A Saint-Louis aussi, des incidents ont éclaté. Des poubelles enflammées et des voitures cassées ont été signalées à proximité de la gare routière. L'agence BFC du centre-ville, ainsi qu'une bijouterie et des commerces à proximité de l'église auraient été la cible d'attaques. Les forces de police sont sur place.
Au Chaudron, c'est la troisième nuit d'incidents. Sur le parking du Jumbo Score au Chaudron, où l'éclairage public a été coupé, émeutiers et forces de l'ordre s'observent depuis deux heures dans une ambiance tendue. Des jets de galets ont été observés, ainsi que quelques charges de gaz lacrymogènes.

Pendant ce temps, à Sainte-Marie, une voiture a brûlé à Terrain Elisa et plusieurs feux de poubelles ont pris place au centre-ville.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !