Carburants : moins 8 centimes - Vie chère : baisse sur 40 produits(actualisé à 21h30) :

La déception


Publié / Actualisé
Vers 21 heures ce vendredi 24 février 2012, Jean-Hugues Ratenon est sorti de la préfecture pour annoncer les conclusions de la table ronde aux 200 personnes réunies devant la préfecture. Il a choisi minutieusement ses mots, précisant qu'il n'avait encore rien signé, mais qu'il s'agissait tout de même de petites avancées. Il s'est retrouvé face à une foule partagée, certains estimant que les résultats étaient bons, d'autres criant leur mécontentement face à des mesures qu'ils trouvent insatisfaisantes. Jean-Hugues Ratenon a été poursuivi jusqu'à sa voiture, tout comme Thierry Robert, maire de Saint-Leu, qui a essayé de ramener au calme. Dans le même temps, des débordements ont commencé à Saint-Pierre, où une cinquantaine de jeunes réunie sur le boulodrome a remonté le front de mer vers le centre-ville en incendiant des poubelles et en s'en prenant aux voitures sur leur passage.
Vers 21 heures ce vendredi 24 février 2012, Jean-Hugues Ratenon est sorti de la préfecture pour annoncer les conclusions de la table ronde aux 200 personnes réunies devant la préfecture. Il a choisi minutieusement ses mots, précisant qu'il n'avait encore rien signé, mais qu'il s'agissait tout de même de petites avancées. Il s'est retrouvé face à une foule partagée, certains estimant que les résultats étaient bons, d'autres criant leur mécontentement face à des mesures qu'ils trouvent insatisfaisantes. Jean-Hugues Ratenon a été poursuivi jusqu'à sa voiture, tout comme Thierry Robert, maire de Saint-Leu, qui a essayé de ramener au calme. Dans le même temps, des débordements ont commencé à Saint-Pierre, où une cinquantaine de jeunes réunie sur le boulodrome a remonté le front de mer vers le centre-ville en incendiant des poubelles et en s'en prenant aux voitures sur leur passage.
20h20 : le préfet Michel Lalande a livré les conclusions de la table ronde qui s'est déroulée en présence des représentants des collectivités territoriales, des associations de consommateurs, des transporteurs et des pétroliers. Il a annoncé une baisse de 8 centimes sur le carburant à la pompe pour tous les usagers de la route, effective à partir du 1er mars, ainsi que la baisse significative ou le gel des prix de 40 produits de première nécessité, dont la liste doit être établie entre les représentants des associations de consommateurs et ceux de la grande distribution d'ici le mardi 28 février 2012.

Après cinq heures de réunion, Michel Lalande a annoncé les mesures arrêtées en coordination avec tous les participants de la table ronde. Il est tout d'abord revenu sur une avancée qui avait été actée il y a quelques jours, à savoir la baisse de la bouteille de gaz à 15 euros.

Il a ensuite indiqué : "Concernant le prix des carburants, grâce à l'effort partagé du conseil régional, du conseil général, de la chambre de commerce et d'industrie, et des pétroliers, il a été acté une baisse de 8 centimes sur l'essence et le gazole pour tous les usagers de la route à partir du 1er mars".

Dans le combat contre la vie chère, Michel Lalande a annoncé que le prix de 40 produits de première nécessité sera l'objet d'une "baisse significative" ou d'un "gel jusqu'à la fin de l'année". Le préfet a insisté pour dire que cette liste sera "élaborée en étroite concertation avec les représentants des consommateurs et les représentants de la grande distribution", et qu'elle sera rendue publique le mardi 28 février, afin que la baisse ou le gel puisse prendre effet à compter du 1er mars, tout comme la baisse du prix des carburants et la baisse de la bouteille de gaz.

Par ailleurs, une étude sera lancée pour la création d'un nouveau site de stockage afin de renforcer la concurrence en matière de carburants. Le préfet a précisé que dans les deux mois à venir, "on va continuer à enquêter et évaluer les segments qui entrent en jeu dans le prix du carburant". La liste des 40 produits, quand elle sera établie, ne sera pas définitive, et les études se poursuivront pour voir si on peut y inclure l'électricité.

Enfin, Michel Lalande a tenu à lancer une nouvelle fois un appel au calme, à la responsabilité et à la sécurité.

Du côté des transporteurs, Jean-Bernard Caroupaye s'est réjouit d'avoir pu mener à bien un consensus de fin de crise, et estime que la baisse de 8 centimes est suffisante compte tenu de la situation mondiale.

   

1 Commentaire(s)

Randic, Posté
Depuis la nuit des temps ses préfet et sous préfet qui viennent a la réunion pour jouer le rôle de fusible de 5amperes et des fois en mutation disciplinaire que celui-ci signe une charte concernant la testabilité des prix et la suppression de l'octroi de mer ainsi que la révision des salaires bonifies la il y aura du sérieux sinon tout le reste ce n'est que du cinéma.