Lutte contre la vie chère :

La présidente du conseil général fait ses propositions


Publié / Actualisé
Face aux mouvements populaires de protestation contre la vie chère, la présidente du conseil général Nassimah Dindar a formulé des propositions qu'elle soumettra à l'examen de l'ensemble des conseillers généraux. Parmi ces propositions, elle souhaite notamment travailler à la mise en place d'un fonds de concours exceptionnel affecté à la baisse des prix des produits de première nécessité labellisés péi, et préconise le gel des loyers chez les bailleurs sociaux ainsi que la mise en place urgente d'un tarif social pour l'électricité, l'eau, la téléphonie et l'internet.
Face aux mouvements populaires de protestation contre la vie chère, la présidente du conseil général Nassimah Dindar a formulé des propositions qu'elle soumettra à l'examen de l'ensemble des conseillers généraux. Parmi ces propositions, elle souhaite notamment travailler à la mise en place d'un fonds de concours exceptionnel affecté à la baisse des prix des produits de première nécessité labellisés péi, et préconise le gel des loyers chez les bailleurs sociaux ainsi que la mise en place urgente d'un tarif social pour l'électricité, l'eau, la téléphonie et l'internet.
Communiqué résumant la position de Nassimah Dindar :

"Depuis plus de deux jours, La Réunion est en proie à une véritable explosion sociale. Les revendications portées par les citoyens réunionnais sont légitimes. Toutefois, la présidente du conseil général exhorte la population réunionnaise à ne pas ajouter de l'insécurité à l'urgence sociale ambiante. Nassimah Dindar réitère son appel au calme et au dialogue.

Face aux mouvements populaires de protestation contre la vie chère, la présidente du conseil général formule les propositions suivantes et les soumettra à l'examen de l'ensemble des conseillers généraux.

Dans l'attente d'un éclairage sur la formation des prix à La Réunion, la présidente du conseil général entend apporter une bouffée d'oxygène à la population réunionnaise en travaillant à la mise en place d'un fonds de concours exceptionnel affecté à la baisse des prix des produits de première nécessité labellisés péi. Il s'agit de contribuer directement à l'amélioration du pouvoir d'achat des familles réunionnaises mais tout en soutenant et en valorisant la production locale et les marques péi.

La présidente du conseil général souhaite travailler en liaison étroite avec les opérateurs tels que l'ADIR (Nou la fé), Produits péi, Soleil Réunion, AROP-FL, pour aboutir grâce au fonds de concours affecté à cet effet à une baisse réelle des prix des produits de première nécessité.

Pour que l'amélioration du pouvoir d'achat qui en résultera puisse être réellement sensible, Nassimah Dindar appelle l'ensemble des acteurs publics et le monde économique, en particulier les importateurs et les distributeurs à qui il appartient de consentir un effort pour diminuer les prix, à abonder de manière urgente ce fonds de concours exceptionnel qui permettra de faire émerger une gamme de "produits péi solidaires".

En outre, considérant que les budgets des ménages réunionnais et leurs restes à vivre sont particulièrement pénalisés par le prix des loyers et des fluides (eau, électricité,...), la présidente du conseil général préconise également le gel des loyers chez les bailleurs sociaux et la mise en place urgente d'un tarif social pour l'électricité, l'eau, la téléphonie, et l'Internet.

Face à cette question de la vie chère dans les DOM, intrinsèquement liée à l'obligation de commerce exclusif avec l'Europe et à la persistance de la situation monopolistique dans les filières d'import/export et dans la distribution, il convient de travailler sur le long terme et en toute responsabilité pour apporter des solutions pérennes à l'urgence sociale tout en évitant l'écueil de l'insécurité. Pour ce faire, la présidente du conseil général demande au préfet de réunir l'ensemble des acteurs concernés dans les meilleurs délais possibles".
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !