Mouvements de protestation (actualisé à 0h45) :

Scènes d'émeute à Saint-Pierre, affrontements au Port et au Chaudron


Publié / Actualisé
0h30, samedi 25 février 2012. Au Port, une charge de police a détonné dans la rue Rico Carpaye pour faire fuir les émeutiers qui ont généré des agitations. A Saint-Pierre, on apprend qu'un magasin de téléphonie mobile et une station service ont été vandalisés.
0h30, samedi 25 février 2012. Au Port, une charge de police a détonné dans la rue Rico Carpaye pour faire fuir les émeutiers qui ont généré des agitations. A Saint-Pierre, on apprend qu'un magasin de téléphonie mobile et une station service ont été vandalisés.
23h55 : Depuis 21 heures, une cinquantaine de jeunes multiplie les incidents dans la ville. A proximité du rond-point des Casernes, une concession automobile et des magasins ont été la cible d'attaques. Un magasin Leclerc a aussi été vandalisé.

23h20 : Des incidents éclatent de nouveau au Port, rue Rico Carpaye et dans le quartier de la Rivière des Galets à proximité du rond-point du Sacré-Coeur. Barrages de galets et poubelles incendiées sont de nouveau signalés. Les troubles ont repris dans plusieurs villes de l'île, mais avec une virulence moins importante.

22h30 : A Saint-Denis, après trois nuits d'affrontements, une centaine de personnes s'est de nouveau réunie au mail du Chaudron, à proximité du Jumbo Score. Des petits groupes échangent quelques galets et cocktails Molotov contre grenades lacrymogènes avec les forces de l'ordre, mais la situation semble plus calme que les nuits précédentes. On signale aussi quelques manifestants réunis à proximité de Radio Freedom, pour montrer leur mécontentement face aux recommandations de la radio de ne plus lancer d'appels au rassemblement et à la manifestation sur les ondes.

21 heures : à Saint-Pierre, une cinquantaine de jeunes se sont réunis sur le boulodrome au niveau du front de mer. Ils sont remontés par la rue Marius et Ary Leblond et se dirigent vers la gare routière, mettant le feu à des poubelles et cassant des voitures sur leur passage.

20 heures : peu d'incidents recensés dans l'île. On signale une trentaine de jeunes qui a commencé à s'agiter à Saint-Louis et une cinquantaine à Saint-Benoît.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !