Affrontements et manifestations contre la vie chère (Actualisé à 22h40) :

Galets et grenades au Tampon


Publié / Actualisé
À 22 heures 20, ce samedi 25 février 2012, la ville du Tampon est sous tension. Dans le quartier de la Châtoire, les affrontements ont débuté entre émeutiers et forces de l'ordre. Des galets et des grenades sont échangés. Certains émeutiers se cachent même dans les cours des riverains. Des riverains qui sont invités à laisser leur jardin éclairé. Un hélicoptère survole la zone. Au Port, au rond-point du Sacré-C?ur, des barricades ont été installées. Partout ailleurs, c'est le calme précaire.
À 22 heures 20, ce samedi 25 février 2012, la ville du Tampon est sous tension. Dans le quartier de la Châtoire, les affrontements ont débuté entre émeutiers et forces de l'ordre. Des galets et des grenades sont échangés. Certains émeutiers se cachent même dans les cours des riverains. Des riverains qui sont invités à laisser leur jardin éclairé. Un hélicoptère survole la zone. Au Port, au rond-point du Sacré-C?ur, des barricades ont été installées. Partout ailleurs, c'est le calme précaire.
21 heures 40 : La tension est quelque peu remontée à Saint-Louis. Au rond-point de la Palissade, en face du magasin Leclerc, les feux de poubelles ont repris. La tension est également palpable au centre-ville du Tampon, où on signale des attroupements de jeunes. À Saint-Pierre, alors que des "Indignés" s'étaient retrouvés, comme tous les soirs depuis quelques jours, une dizaine de jeunes est venue les rejoindre. Les Indignés ont mis fin à leur rassemblement.

21 heures 20 : À Saint-Benoît, quelques poubelles enflammées traînent sur la chaussée en centre-ville. À Saint-Louis, où des incidents ont éclatés aux alentours de 16 heures 30, la tension semble retomber. Au Port et au Chaudron, comme partout ailleurs, c'est un calme précaire qui règne en ce milieu de soirée.

20 heures: On faisait état de poubelles en feu, avenue Pasteur. Les émeutiers font face aux ordres de l'ordre.

19 heures : Depuis la fin d'après-midi, la tension est à nouveau montée à Saint-Louis. Pour la première fois, en plein jour, un groupe de jeunes a multiplié les incidents en ville. Après s'être attaqué aux commerces du centre-ville, ils se sont dirigés vers la zone industrielle. La grande surface Hyper U Bel Air et une grande surface de bricolage ont été la cible des émeutiers. Des attroupements de jeunes étaient également signalés au centre-ville du Tampon.

Pour rappel, hier vendredi, si la nuit a été un peu moins agitée au Chaudron et au Port, les violences se sont intensifiées dans le Sud. À Saint-Pierre, les jeunes manifestants ont vandalisé de nombreux magasins, brûlé des poubelles et cassé des voitures. À Saint-Louis, on faisait état de diverses agitations mises en ?uvre par une trentaine d'individus.

Par ailleurs, en raison du "climat d'insécurité actuel et des risques de troubles à l'ordre public", le sénateur-maire de Saint-Pierre, Michel Fontaine, a pris un arrêté ordonnant la fermeture à partir de 21 heures de tous les établissements de nuit de la commune.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !