Anciens salariés de l'Arast :

Les indemnités ont été versées


Publié / Actualisé
C'est le défenseur des droits, Dominique Baudis, qui a annoncé la bonne nouvelle. Plus de deux ans après la liquidation de l'Arast (association régionale d'accompagnement social territorialisé), les anciens salariés qui n'avaient toujours pas perçu leurs indemnités légales de licenciement peuvent enfin être soulagés. Les sommes qui leur étaient dues ont été débloquées ce lundi 5 mars 2012.
C'est le défenseur des droits, Dominique Baudis, qui a annoncé la bonne nouvelle. Plus de deux ans après la liquidation de l'Arast (association régionale d'accompagnement social territorialisé), les anciens salariés qui n'avaient toujours pas perçu leurs indemnités légales de licenciement peuvent enfin être soulagés. Les sommes qui leur étaient dues ont été débloquées ce lundi 5 mars 2012.
Lors de son déplacement à la Réunion, les 22 et 23 février 2012, Dominique Baudis a eu la confirmation de la part de l'AGS (caisse de garantie des salaires) Réunion et de Nassimah Dindar, présidente du conseil général que l'accord du 20 janvier 2012 serait respecté. Pour rappel, dans cet accord, les deux organismes s'engageaient à verser les indemnités légales de licenciement aux anciens salariés concernés à hauteur de 50% chacun.

Dominique Baudis, saisi par la CFTC et la Ligue des droits de l'Homme, est intervenu afin que les ex-salariés de l'Arast bénéficient dans les meilleurs délais de leurs indemnités après la liquidation de l'association qui les employait jusqu'en novembre 2009. Depuis 2 ans, un conflit entre le conseil général de La Réunion et l'association de garantie des salaires (AGS) empêchait le versement de ces sommes.

Dominique Baudis a souligné l'esprit de responsabilité qui a animé ses interlocuteurs pour trouver une issue au conflit et rétablir les salariés dans leurs droits. Il a aussi rappelé que, dans le cadre de son intervention, il avait préconisé la mise en place d'un guichet unique d'accompagnement à l'attention des ex-salariés de l'Arast. Deux réunions se sont déjà déroulées.
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !