Emplois verts - Un accord signé avec l'Etat et la Région :

" On a gagné ! "


Publié / Actualisé
"On a gagné !". C'est ce qu'a déclaré Gérard Agathe, porte-parole du collectif des employés en contrats aidés à la sortie de la table ronde qui s'est déroulée ce mercredi 22 août 2012 en préfecture. Les emplois verts ont en effet obtenu satisfaction puisqu'un protocole d'accord a été signé entre les représentants de l'Etat, du Pôle emploi, du conseil régional, de la plateforme des présidents d'associations du dispositif "emplois verts" et du collectif des employés. L'Etat s'est engagé à soutenir le conseil régional dans son dispositif "emplois verts" et à permettre le renouvellement des contrats aidés qui arrivent à échéance d'ici au 31 décembre 2012, en recourant à tous les dispositifs disponibles. Par ailleurs, le conseil régional mobilisera à cette fin des moyens financiers supplémentaires.
"On a gagné !". C'est ce qu'a déclaré Gérard Agathe, porte-parole du collectif des employés en contrats aidés à la sortie de la table ronde qui s'est déroulée ce mercredi 22 août 2012 en préfecture. Les emplois verts ont en effet obtenu satisfaction puisqu'un protocole d'accord a été signé entre les représentants de l'Etat, du Pôle emploi, du conseil régional, de la plateforme des présidents d'associations du dispositif "emplois verts" et du collectif des employés. L'Etat s'est engagé à soutenir le conseil régional dans son dispositif "emplois verts" et à permettre le renouvellement des contrats aidés qui arrivent à échéance d'ici au 31 décembre 2012, en recourant à tous les dispositifs disponibles. Par ailleurs, le conseil régional mobilisera à cette fin des moyens financiers supplémentaires.

Par ailleurs, un guichet commun Etat et conseil régional, qui associera les associations, assurera le suivi et la coordination du dispositif arrêté ce mercredi matin. La première réunion du guichet se tiendra le jeudi 30 août après la tenue de la commission de la transparence le 28 août.

A l’annonce de la victoire des emplois verts, les manifestants réunis devant les grilles de la préfecture ont laissé exploser leur joie. "La réunion a été un peu longue, mais elle a été utile. Nous avons eu une écoute attentive sur la question des emplois verts, et nous avons gagné", a déclaré Gérard Agathe sous les applaudissons de la foule. "Aujourd’hui, c’est notre victoire, c’est nous qui avons mené cette lutte et nous avons gagné ensemble", dit pour sa part Alice Moindjie, de l’association Agir pou nout tout. 

Le préfet Michel Lalande, dont c’était certainement le dernier dossier à La Réunion, a pour sa part insisté sur le fait que "nous avons réussi à mettre sur la table ce qui nous rapprochait". "La question de la filière verte, c’est la question de l’entretien du patrimoine naturel réunionnais, et il faut mobiliser les moyens pour maintenir notre patrimoine. Le problème avec les moyens, c’est qu’il n’y en a jamais assez", explique Michel Lalande. "Des efforts conséquents ont été faits pour continuer à entretenir ce patrimoine", estime le préfet, tout en réitérant le souhait "de voir se pérenniser les emplois verts".

Les employés menacés de licenciement en cas de non renouvellement de leur contrat peuvent maintenant souffler, tout comme la population réunionnaise puisqu’il n’y aura pas de blocage des routes.

Pour rappel, pendant qu’une délégation de la plateforme des associations du dispositif "emplois verts" et du collectif des salariés était reçue en table ronde, plus de 500 emplois verts étaient venus manifester devant les grilles de la préfecture pour soutenir le millier de salariés menacé de licenciement. Se disant déçus par les élus, les manifestants espéraient des réponses concrètes et immédiates à l’issue de la table ronde, sous peine de bloquer les routes.

www.ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !