Enceinte portuaire :

3ème jour de grève à la Sermat


Publié / Actualisé
Entamée ce lundi, la grève des employés de la Sermat se poursuit ce mercredi 6 février 2013. Conséquences : aucun navire n'est déchargé depuis. Une nouvelle réunion de négociations se tient depuis l'après-midi à l'inspection du travail à Saint-Denis. "Nous voulons que la maintenance revienne à la Sermat. Des postes sont en jeu", souligne Raphaël Gossard, délégué du personnel à la Sermat. Pour rappel, les dockers protestent depuis ce lundi contre l'attribution de la maintenance des portiques et des chariots cavaliers à la SRMP/Kalmar, une société concurrente. Selon lui, si aucune solution n'est trouvée, un mouvement de grève généralisé n'est pas à exclure dans l'enceinte portuaire.
Entamée ce lundi, la grève des employés de la Sermat se poursuit ce mercredi 6 février 2013. Conséquences : aucun navire n'est déchargé depuis. Une nouvelle réunion de négociations se tient depuis l'après-midi à l'inspection du travail à Saint-Denis. "Nous voulons que la maintenance revienne à la Sermat. Des postes sont en jeu", souligne Raphaël Gossard, délégué du personnel à la Sermat. Pour rappel, les dockers protestent depuis ce lundi contre l'attribution de la maintenance des portiques et des chariots cavaliers à la SRMP/Kalmar, une société concurrente. Selon lui, si aucune solution n'est trouvée, un mouvement de grève généralisé n'est pas à exclure dans l'enceinte portuaire.

À noter que la réunion prévue ce mercredi 6 février avec le comité d’entreprise a été annulée. "Le délai de trois jours pour convoquer ce comité d’entreprise n’était pas respecté. Sinon, nous aurions été dans l’illégalité", souligne Raphaël Gossard.

   

1 Commentaire(s)

Macatia, Posté
A quand la reprise du travail. Je suis chauffeur porte conteneurs dans une boite de transport du sud, ce que les grevistes savent peut être pas c'est que lorsque le travail reprendra eux il feront leur temps travail soit 7h00 et après ils seront chez eux, tandis que nous pauvre chauffeur que nous sommes , nous serons dans les files d'attente interminable pour avoir 1 conteneur pour rattraper tout le retard. Les journées de 10h00 de temps pour nous chauffeur personne ne se souciera de nous. Ok pou zot greve mais pense un peu lé gars y travay su la route pou livre magasin et la boutique ou sa zot y sava acete zot manger. Nou chauffeur sé nou tou le temps y paye lé pot cassé. Alors la sermat trouve 1 solution té. Na moun la besoin travail ...Un chauffeur qui vient sur les quais tout les jours .......