Enceinte portuaire :

Sermat: poursuite de la grève


Publié / Actualisé
La grève se poursuit à la Sermat ce dimanche 5 mai 2013. Conséquences : depuis vendredi, aucun container n'est déchargé. Pour rappel, les dockers protestent depuis ce lundi contre l'attribution de la maintenance des portiques et des chariots cavaliers à la SRMP/Kalmar, une société concurrente. Dans un communiqué, la CGTR SERMAT indique ce mouvement est "la réponse apportée au mépris affiché par les acconiers, tous trois actionnaires exclusif au sein du GIE SERMAT et qui lors de la dernière réunion et, en présence du directeur de la DIECCTE, ont signifié le licenciement de 19 personnes et le transfert du reste du personnel au sein du autre société".
La grève se poursuit à la Sermat ce dimanche 5 mai 2013. Conséquences : depuis vendredi, aucun container n'est déchargé. Pour rappel, les dockers protestent depuis ce lundi contre l'attribution de la maintenance des portiques et des chariots cavaliers à la SRMP/Kalmar, une société concurrente. Dans un communiqué, la CGTR SERMAT indique ce mouvement est "la réponse apportée au mépris affiché par les acconiers, tous trois actionnaires exclusif au sein du GIE SERMAT et qui lors de la dernière réunion et, en présence du directeur de la DIECCTE, ont signifié le licenciement de 19 personnes et le transfert du reste du personnel au sein du autre société".

Pour l’organisation syndicale, "la situation sociale et économique sur l'enceinte portuaire ne peux justifier de telles mesures, de la part des ces entreprises de manutention qui ont largement bénéficié de la défiscalisation suite à l'achat des chariots cavaliers".

Le syndicat réitère, une nouvelle fois, "qu’aux vues des différents éléments en sa possession, tant au niveau technique que financier, que la seule issue possible pour mettre fin a ce conflit est le retour de la maintenance des chariots cavaliers au sein du GIE SERMAT". "Ce qui permettrait le redéploiement de certains services et la création de postes de techniciens qualifiés pour la jeunesse réunionnaise", note-t-il.

Pour rappel, en février dernier, après cinq jours de grève, les dockers de la Sermat avaient obtenu le report à deux mois de la décision du conseil d'administration d'attribuer la maintenance des portiques et des chariots cavaliers à la SRMP, une société concurrente, à condition de nouvelles négociations. Cette attribution était contestée par ces derniers.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !