Échec des négociations - Saint-Denis :

Automobiles Réunion : les grévistes défilent jusqu'au rond-point Cadjee


Publié / Actualisé
Vers 11 heures 40 ce mardi 11 juin 2013, les salariés grévistes d'Automobiles Réunion (Renault) du Port, Saint-Paul et Saint-Denis ont entamé une marche de protestation vers le rond-point Cadjee au Chaudron. Ces derniers regagneront ensuite la concession automobile. Ils défilent sur un côté de la chaussée. Ce qui perturbe la circulation dans le secteur. Les grévistes protestent contre l'échec des NAO (négociations annuelles obligatoires).
Vers 11 heures 40 ce mardi 11 juin 2013, les salariés grévistes d'Automobiles Réunion (Renault) du Port, Saint-Paul et Saint-Denis ont entamé une marche de protestation vers le rond-point Cadjee au Chaudron. Ces derniers regagneront ensuite la concession automobile. Ils défilent sur un côté de la chaussée. Ce qui perturbe la circulation dans le secteur. Les grévistes protestent contre l'échec des NAO (négociations annuelles obligatoires).

C'est pour faire monter la pression que les grévistes, qui demandent la réouverture des négociations avec la direction et la tenue d'une réunion extraordinaire avec le comité d'entreprise, ont décidé de défiler jusqu’au rond-point Cadjee. Une action qu’ils ont déjà effectué ce matin et qu'ils comptent renouveler dans la journée.

En effet, après 7 jours, la situation est toujours bloquée à Automobiles Réunion. Aucune réunion de négociations avec la direction n’est prévue avant le 18 juin. Ce que déplorent les grévistes. "La direction joue la politique de l’autruche. Elle ne veut pas négocier et veut nous pousser à bout", indiquait, en milieu de matinée, Giovanni Bourice, délégué syndical CGTR chez Automobiles Réunion.

Pour rappel, les salariés réclament 35 euros brut d'augmentation de salaire, 650 euros de prime exceptionnelle et un bon d'achat de 150 euros.

www.ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !