La grève se poursuit à la Somacom (actualisé à 18h) :

La CGTR appelle au rassemblement de tous les dockers devant le port-est


Publié / Actualisé
Les 108 employés de la Somacom sont toujours en grève ce mercredi 10 juillet 2013. Depuis mercredi dernier, ils protestent contre l'échec des NAO (négociations annuelles obligatoires). Selon David Robert, délégué CGTR du personnel, la situation n'a pas bougé et la direction campe sur sa position. Les bateaux traités par cette société ne sont toujours pas déchargés. Dans un communiqué en fin d'après-midi, la fédération CGTR ports et docks dit "apporter son total soutien aux dockers de la Somacom" et appelle à un rassemblement de tous les dockers devant l'enceinte portuaire ce jeudi 11 juillet en signe de solidarité avec les grévistes.
Les 108 employés de la Somacom sont toujours en grève ce mercredi 10 juillet 2013. Depuis mercredi dernier, ils protestent contre l'échec des NAO (négociations annuelles obligatoires). Selon David Robert, délégué CGTR du personnel, la situation n'a pas bougé et la direction campe sur sa position. Les bateaux traités par cette société ne sont toujours pas déchargés. Dans un communiqué en fin d'après-midi, la fédération CGTR ports et docks dit "apporter son total soutien aux dockers de la Somacom" et appelle à un rassemblement de tous les dockers devant l'enceinte portuaire ce jeudi 11 juillet en signe de solidarité avec les grévistes.

C’est le statu quo entre les grévistes et la direction de la Somacom. Depuis ce lundi, date des dernières négociations entre les deux parties, David Robert note qu’il n’y a toujours pas d’avancées. "Malgré nos propositions, la direction reste sur 1% de revalorisation salariale, (les grévistes réclament 3%, ndlr). Elle ne va pas nous donner au delà car elle estime que cela risque de mettre la société en péril", déplore le syndicaliste, avant de noter que, de son côté, la SGM, autre société de manutention, a fait un effort en accordant à ses salariés 1,75% de revalorisation.

David Robert souligne avoir également interpellé la direction sur le fait qu’elle ne pouvait pas négocier en dessous de l’accord de branche, signé au niveau national et qui prévoit une hausse minimum de 1,75%.

Le délégué personnel poursuit : "la direction nous a indiqué que la porte des négociations reste ouverte mais ce n’est pas à nous de faire des demandes de rendez-vous".

Pour rappel, les employés de la Somacom sont en grève depuis le mercredi 3 juillet dernier. Conséquence de ce mouvement : plusieurs centaines de conteneurs seraient bloqués sur les quais du Port-Est.

Par ailleurs dans un communiqué publié ce mercredi 10 juillet 2013 en fin d'après-midi, la fédération CGTR ports et docks dit "apporter son total soutien aux dockers de la Somacom en grève depuis 7 jours, suite à l'échec des six réunions de négociation dans le cadre des NAO 2013".
 
En effets, ajoute le communiqué "nos camarades après avoir, à plusieurs reprises, fait des concessions ont été contraint de déclencher un mouvement de grève qui paralyse leur activité, afin de faire appliquer le minimum accordé à la branche Ports et Manutention au niveau National et signé entre l'UNIM et la Fédération National des Ports et Docks CGT". Un minimum "refuse catégoriquement d'appliquer la Direction de la SOMACOM, pourtant adhérente de se syndicat" affirme le syndicat.
 
La fédération CGTR Ports et Docks dit également déplorer "les provocations et le manque de respect à l'encontre de la délégation CGTR et dénonce vigoureusement ces méthodes d'un autre temps".
 
Le communiqué termine en appelant "l'ensemble des travailleurs de l'enceinte portuaire à assister à une assemblée générale ce jeudi matin 11 juillet à partir de 7 heures devant l'entrée du Port Est.

www.ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !