Une réunion décisive est prévue ce lundi 30 juin :

Sermat : accord en vue entre dockers et acconiers


Publié / Actualisé
Au lendemain d'une réunion fructueuse à la Dieccte avec les acconiers, la CGTR Ports et Docks s'est réunie en assemblée générale ce jeudi matin 26 juin 2014 au Port, afin d'informer les salariés de la Sermat de l'évolution de la situation concernant la réinternalisation de la gestion de la maintenance des chariots cavaliers. "Il est ressorti de cette réunion un document de travail assez satisfaisant, il reste maintenant à le finaliser", confie Didier Thomas, délégué syndical. Un accord pourrait ainsi être signé ce lundi 30 juin lors d'une nouvelle réunion décisive, la menace d'une grève pour le 1er juillet étant toujours brandie par les dockers. Le point d'achoppement demeure la date de la réinternalisation, les acconiers ne l'envisageant pas avant octobre 2015.
Au lendemain d'une réunion fructueuse à la Dieccte avec les acconiers, la CGTR Ports et Docks s'est réunie en assemblée générale ce jeudi matin 26 juin 2014 au Port, afin d'informer les salariés de la Sermat de l'évolution de la situation concernant la réinternalisation de la gestion de la maintenance des chariots cavaliers. "Il est ressorti de cette réunion un document de travail assez satisfaisant, il reste maintenant à le finaliser", confie Didier Thomas, délégué syndical. Un accord pourrait ainsi être signé ce lundi 30 juin lors d'une nouvelle réunion décisive, la menace d'une grève pour le 1er juillet étant toujours brandie par les dockers. Le point d'achoppement demeure la date de la réinternalisation, les acconiers ne l'envisageant pas avant octobre 2015.

"Le document est en finalisation et il sera certainement signé lundi après-midi, si chaque partie y met du sien." Du côté de Didier Thomas, délégué syndical de la CGTR Ports et Docks, la tendance était plutôt à l’optimisme ce jeudi matin, au lendemain d’une réunion en compagnie des acconiers dans les locaux de la Dieccte (direction des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi).

Plusieurs avancées ont pu être effectuées, une nouvelle réunion est prévue ce lundi 30 juin pour finaliser l’affaire et tenter d’éviter la grève prévue par les dockers à partir du mardi 1er juillet. "La menace de grève est toujours d’actualité, mais nous sommes pour que ça avance. On fait tout pour que cela ne se passe pas dans le sens du blocage", précise Didier Thomas.

Le conflit concerne toujours la réinternalisation de la gestion de la maintenance des chariots cavaliers, prévue en octobre 2015. "Pour l’instant les patrons restent sur leur position de réinternaliser la gestion de la maintenance en octobre 2015, ce qui nous pose un problème. On trouve que c’est un peu loin, qu’ils avaient largement le temps de se préparer pour que la maintenance revienne avant à la Sermat, mais ils n’ont rien fait", souligne Laurent, un docker syndicaliste.

Mais lui aussi voit les dernières évolution d'un bon oeil. "A priori, il n’y a que la date qui pose un problème. Hier toutes les demandes qu’on a faites pour consolider la Sermat ont été validées par le président, donc on est satisfait de ce côté-là. Ils acceptent de revoir certains points de leurs premières propositions", affirme-t-il.

Preuve du climat plutôt serein régnant à la Sermat avant l’échéance programmée du 1er juillet, un mot d’ordre national de grève des dockers n’a pas été suivi ce jeudi au Port...

www.ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !