Ça s'est passé cette semaine sur Imaz Press :

Musées régionaux, gouvernement, couvre-feu, restrictions sanitaires, évacuations sanitaires


Publié / Actualisé
Retour sur les actualités qui ont marqué la semaine du lundi 22 février au vendredi 26 février 2021 sur Imaz Press :

* Lundi 22 février - Musées régionaux : il travaille deux ans... et part avec plus de 75.000 euros d'indemnités
* Mardi 23 février - Le gouvernement français parle de tout, mais surtout de rien
* Mercredi 24 février - Covid-19 : nouveau tour de vis à La Réunion
* Jeudi 25 février - Couvre-feu : une décision trop ou pas assez sévère, la question divise
* Vendredi 26 février - L'Etat suspend les évacuations sanitaires vers La Réunion des Français résidant à l'étranger
Retour sur les actualités qui ont marqué la semaine du lundi 22 février au vendredi 26 février 2021 sur Imaz Press :

* Lundi 22 février - Musées régionaux : il travaille deux ans... et part avec plus de 75.000 euros d'indemnités
* Mardi 23 février - Le gouvernement français parle de tout, mais surtout de rien
* Mercredi 24 février - Covid-19 : nouveau tour de vis à La Réunion
* Jeudi 25 février - Couvre-feu : une décision trop ou pas assez sévère, la question divise
* Vendredi 26 février - L'Etat suspend les évacuations sanitaires vers La Réunion des Français résidant à l'étranger

• Lundi 22 février - Musées régionaux : il travaille deux ans... et part avec plus de 75.000 euros d'indemnités

Année 2017 : la SPL RMR (Réunion musées régionaux) recrute un nouveau directeur. Payé 7.000 euros brut par mois, celui-ci quitte la société deux ans plus tard suite à des problèmes de santé. Son ancienneté de 30 ans, négociée dès le départ sur son contrat, lui permettra de partir avec plus de 75.000 euros d'indemnités. Un montant vertigineux alors que dans la même période, neuf personnes ont été licenciées pour raisons budgétaires.

• Mardi 23 février - Le gouvernement français parle de tout, mais surtout de rien

Il y a de ces actualités qui nous font nous arrêter quelques secondes pour se demander si nous avons bien lu. Le genre d'articles où on doute fortement du sérieux de l'information, quitte à se demander si nous n'avons pas été dupés quelques instants par un site satirique. Malheureusement, ce n'est généralement pas le cas, et, malheureusement, ce genre de (tristes) moments semblent se multiplier ces derniers mois

• Mercredi 24 février - Covid-19 : nouveau tour de vis à La Réunion

Dès ce mercredi soir 24 février 2021, à 22 heures, toute La Réunion sera en couvre-feu, et ce pour une durée d'au moins quinze jours. La décision a été prise par les autorités alors que la situation sanitaire de l'île continue de se détériorer, avec un taux d'incidence qui a désormais dépassé les 100 pour 100.000 habitants. Un nouveau tour de vis que le préfet a jugé nécessaire aux vues de la multiplication des cas de Covid-19

• Jeudi 25 février - Couvre-feu : une décision trop ou pas assez sévère, la question divise

Le premier couvre-feu généralisé de La Réunion a débuté ce mercredi soir 24 février 2021 à 22 heures, pour se terminer à 5 heures du matin. La mesure a été prise dans l'urgence par les autorités, alors que le taux d'incidence a dépassé les 100 pour 100.000 habitants. Mais ce dernier pourrait très vite être abaissé à 20 heures. Des annonces qui ne font pas forcément l'unanimité, chez les élus comme chez la population

• Vendredi 26 février - L'Etat suspend les évacuations sanitaires vers La Réunion des Français résidant à l'étranger

Depuis le jeudi 18 février 2021, les évacuations sanitaires vers La Réunion des Français vivant à l'étranger sont suspendues. L'aéroport Roland Garros l'annonce aux compagnies aériennes dans un mail qu'Imaz Press a pu consulter. Pour se faire soigner, les Français malades résidant aux Comores, à Madagascar ou aux Seychelles devront se rendre en Métropole ou "dans d'autres pays" note l'aéroport en soulignant avoir été "informé (de cette interdiction) par les services de l'Etat". L'aéroport précise aux compagnies que "toute demande (d'évacuation) sera systématiquement refusée". Signifiée à l'aéroport par la préfecture de La Réunion, cette décision aurait été prise par le ministère de la Santé. Elle a fait bondir les ressortissants français vivant dans les pays de la zone sud de l'océan Indien

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !