Services à la personne :

Le Port : le débrayage à Korbey d'or terminé après une rencontre avec la direction


Publié / Actualisé
Un débrayage était organisé ce vendredi 17 juin 2022 au matin devant l'antenne de Korbey d'or, société spécialisée dans le service à la personne, au Port. Les agents mobilisés dénoncent un versement des salaires trop tardifs, des retards significatifs dans le traitement des dossiers clients ou encore le recrutement d'un nouveau manager venu de l'extérieur. Des soucis de désorganisation interne qu'ils ont finalement pu évoquer avec la direction, en milieu de matinée. Une rencontre a lieu pour apporter des explications aux agents, et la direction assure que des efforts seront faits notamment sur le versement des salaires (Photo mm/www.ipreunion.com)
Un débrayage était organisé ce vendredi 17 juin 2022 au matin devant l'antenne de Korbey d'or, société spécialisée dans le service à la personne, au Port. Les agents mobilisés dénoncent un versement des salaires trop tardifs, des retards significatifs dans le traitement des dossiers clients ou encore le recrutement d'un nouveau manager venu de l'extérieur. Des soucis de désorganisation interne qu'ils ont finalement pu évoquer avec la direction, en milieu de matinée. Une rencontre a lieu pour apporter des explications aux agents, et la direction assure que des efforts seront faits notamment sur le versement des salaires (Photo mm/www.ipreunion.com)

Ce vendredi matin, une quinzaine de salariés de Korbey d'or se sont rassemblés devant les locaux de l'antenne ouest au Port, rue Saint-Paul, pour protester contre des problèmes d'organisation qu'ils jugent trop pénalisants pour continuer à travailler sereinement. Plusieurs questionnements étaient au centre du débrayage : "nous déplorons un retard dans les prises en charge pour les aides à domicile" explique Pascale Thionville, manager de l'antenne est de Korbey d'or, alors que le carte essence est payée trop tardivement, tout comme l'ensemble des salaires, qui ne sont pas versés "en temps et en heure".

Des délais qui concernent aussi  "les signatures des contrats" ajoute-t-elle. Les conflits internes ne sont "pas gérés" indique la salariée qui déplore un "manque d'organisation dans l'administration en place". Les agents mobilisés s'interrogent, plus récemment, sur l'embauche d'un nouveau manager transitaire, "qui occasionne une dépense de plus de 50.000 euros dans sa globalité. Nous on était dans le flou concernant sa prise de poste. En plus c'est quelqu'un qui venait de l'extérieur, pourquoi ne pas prendre quelqu'un de La Réunion ?" se demande Pascale Thionville.

- Un climat apaisé -

Reçus par la direction, les salariés évoquent en fin de matinée un climat plus apaisé. "On a été reçus à 9h30, on a pu poser tous ces éléments sur la table, et on nous a apporté des réponses. Il y a une communication instaurée, qu'il faut garder pour faire tenir Korbey d'or, pour ne pas couler. Nous voulons travailler en collaboration avec le RH, et être dans une bien-traitance" explique la manager de l'antenne est.

Si le manager pointé du doigt, présent, a pu rassurer les agents et expliquer son rôle, la direction a également assuré qu'elle sera "plus vigilante" sur le versement des salaires "et la prise en charge des paiements de l'essence" informe Pascale Thionville.

Le débrayage est terminé, les agents retournent au travail dès l'après-midi. "On part sur une ouverture et un dialogue, tout le monde reprend son poste comme d'habitude."

mm/www.ipreunion.com / [email protected]

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !