Voile: Grand prix Petit Navire à Douarnenez :

"Ville du Port" à la 7ème place


Publié / Actualisé
Légère déception, diùanche soir 1er mai 2005, pour l'équipage "Ville du Port - Bred - La Réunion", après la joie de la première journée de régates. Les marins de La Réunion terminent au classement général 7e ils étaient troisimes samedi). Un classement néanmoins honorable, selon le skipper Gabriel Jean-Albert, au vu de la prise en main récente du bateau et de l'expérience de l'équipage.
Légère déception, diùanche soir 1er mai 2005, pour l'équipage "Ville du Port - Bred - La Réunion", après la joie de la première journée de régates. Les marins de La Réunion terminent au classement général 7e ils étaient troisimes samedi). Un classement néanmoins honorable, selon le skipper Gabriel Jean-Albert, au vu de la prise en main récente du bateau et de l'expérience de l'équipage.
Quatre manches ont été courues dimanche dans un vent très variable en direction et en intensité, obligeant les quatorze équipages français engagés dans ce Grand Prix Mumm 30 Petit Navire, à s'adapter en permanence.
C'est le moral gonflé à bloc, après les bons résultats de samedi (3e au général), que les régatiers de La Réunion ont attaqués cette deuxième journée de régates. Mais dès la première manche, ils ont été mis en difficulté par une météo capricieuse. Le vent, encore assez faible, qui soufflait du Sud-Est, a subitement basculé au Sud prenant de court les marins réunionnais. Puis le vent a forci, mettant l'équipage dans l'embarras. Résultat, le Mumm 30 franchissait la ligne d'arrivée en 9e position.
La 2e manche allait s'avérer bien meilleure que la première. Après un joli coup tactique signé Gabriel Jean-Albert, le bateau virait la première bouée au vent en première position. Hélas, alors que le bateau contrôlait une grande partie de la flotte, deux concurrents parvenaient, quand même, à le doubler et aillaient conserver les deux premières places jusqu'à l'arrivée, talonnés par Ville du Port - Bred - La Réunion".

Refus de priorité

La 3e manche semblait bien partie. Le bateau a passé la première bouée au vent en 5e position. Mais un refus de priorité sanctionnée par l'obligation d'effectuer un 360°, lui fait perdre deux places, le reléguant en 8e position à l'arrivée.
Mais c'est surtout la 4e manche qui rendait dimanche après-midi les marins réunionnais, un peu amers. "On s'était fixé un objectif de 4 ou 5. Finalement, nous sommes arrivés loin derrière le 5e", pestait Benoît Lenglet, l'un des deux régleurs. "On pensait avoir un coup à jouer sur cette manche. Et cela a été la pire de toute. C'est une manche qui était pourtant déterminante pour nous", renchérissait le jeune Portois, Mayeul Dalleau, non moins déçu. "Nous nous sommes retrouvés dans plein de situations de contact, que l'on n'a pas su gérer. On a fait plusieurs refus de priorité qui nous ont valu des réclamations". Finalement, le Mumm 30 réunionnais a terminé ce 4e set à la 10e place.

Bilan d'ensemble très positif

Au classement général, "Ville du Port - Bred - La Réunion", décroche la 7e place. Si l'ensemble de l'équipage affichait une légère déception, Gabriel Jean-Albert, le skipper, se disait lui, plutôt satisfait de ces deux premières journées de régates. " Le bilan d'ensemble est très positif. Le fait que l'on soit irrégulier en début de saison est normal. On est venu là pour apprendre à faire marcher le bateau, à régater en flotte et pour se faire plaisir. Nous ne sommes pas venus pour gagner. Nous sommes complètement dans les objectifs"
Rendez-vous, le week-end du samedi 7 et dimanche 8 mai, pour le Grand Prix de l'Ecole navale à Lanvéoc-Poulmic, près de Brest (Bretagne).
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !