Voile :

Maud Fontenoy : son rêve pour une île


Publié / Actualisé
La navigatrice Maud Fontenoy est dans l'île depuis quelques jours. Ce mercredi 11 avril 2007, elle s'est rendue à l'office de tourisme de Sainte-Marie. Et comme on ne pouvait trouver meilleure ambassadrice pour la Réunion, la Sica Revia et le musée Stella Matutina l'accueilleront jeudi.
La navigatrice Maud Fontenoy est dans l'île depuis quelques jours. Ce mercredi 11 avril 2007, elle s'est rendue à l'office de tourisme de Sainte-Marie. Et comme on ne pouvait trouver meilleure ambassadrice pour la Réunion, la Sica Revia et le musée Stella Matutina l'accueilleront jeudi.
Fidèle à sa promesse, la navigatrice Maud Fontenoy est revenue dans l'île pour quelques jours à la rencontre des acteurs de la vie économique, culturelle et surtout, des enfants qui ont suivi son aventure autour du globe. Le jeudi 15 mars 2007, elle accostait au port ouest après 151 jours de mer contre vents et courants à bord de son " sacré voilier ". Déjà, elle promettait de revenir. C'est donc chose faite, porteuse d'un message de courage et de rêve, elle s'est rendue à l'office du tourisme de Sainte-Marie, dont les responsables ne pouvaient espérer meilleure publicité pour l'île. Elle a pu découvrir la danse traditionnelle indienne et déguster des jus de fruits faits localement. Nul doute que Maud Fontenoy assurera la promotion de l'île avec l'enthousiasme qui la caractérise.

Cloture de " L'appel du large "


Ce jeudi 12 avril, elle est invitée au musée Stella Matutina à Saint-Leu. Les visiteurs du musée et les enfants des écoles du quartier sont invités à clôturer l'opération " L'appel du large ". Placée sous le signe des aventures maritimes, elle comprend les expositions " Maud Fontenoy à contre-courant " et " Le long du battant des lames de la Confrérie des gens de la mer ". Un témoin de choix pour un événement dédié à l'océan!
Dans l'après-midi, elle sera reçue par la Sica Révia, la coopérative de boeuf réunnionais, qui a décidé de lui offrir une petite génisse rescapée de Gamède. La navigatrice la choisira dans un élevage de Montvert les Hauts et aura l'assurance qu'elle grandira en plein air, dans les prairies de l'exploitation SEDAEL (société d'étude, de développement et d'amélioration de l'élevage local). Les bénéfices liés à la production de cette jeune vache seront reversés à une action soutenue par Maud Fontenoy. Les enfants qui ont suivi le parcours de la navigatrice auront tout le loisir de rendre visite à la génisse.
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !