Handisports :

Derniers réglages avant les Jeux


Publié / Actualisé
Dans un mois les athlètes handisports fouleront la piste du stade d'Alarobia à Tananarive dans le cadre des Jeux des îles de l'océan Indien. Le regroupement de la sélection représentant la Réunion et renforcé par d'autres athlètes, qui s'est tenu du 13 au 15 juillet a permis de réaliser un travail spécifique de musculation et de vitesse sur la piste de Champfleuri. Trois jours de vie en commun dans les locaux du CREPS.
Dans un mois les athlètes handisports fouleront la piste du stade d'Alarobia à Tananarive dans le cadre des Jeux des îles de l'océan Indien. Le regroupement de la sélection représentant la Réunion et renforcé par d'autres athlètes, qui s'est tenu du 13 au 15 juillet a permis de réaliser un travail spécifique de musculation et de vitesse sur la piste de Champfleuri. Trois jours de vie en commun dans les locaux du CREPS.
"Chacun doit apprendre à connaître l'autre, explique Annick Amacouty la directrice technique régionale, les jeunes sont encore un peu réservés mais je ne doute pas de la solidité du groupe qui s'est formé au-delà des différences de handicap. Tous ont déjà l'esprit à Madagascar. Les questions sont nombreuses sur le déroulement des Jeux et c'est bon signe". En effet, si certains sportifs participent à leur deuxième ou troisième sélection, pour d'autres ce sera le baptême du feu.

Le stage s'est terminé sur une participation au marathon du Tram Train sur le tronçon entre la poste de Saint-Denis centre et l'arrivée. Treize kilomètres pour terminer ensemble en beauté ce stage. Oumari Oumadi, plus connu sous le nom de Balou, "retrouve des sensations". Il tentera la passe de trois en remportant une nouvelle médaille d'or sur le 1500 m fauteuil.
"Maintenant il est nécessaire que les athlètes qui sont dans des clubs valides soient assidus à l'entraînement jusqu'aux Jeux. Et j'espère que les sélectionnés donneront leur maximum à ces entraînements, car je le répète le niveau monte chez nos adversaires" conclu la directrice technique du comité régional handisport.

Côté jardin, une agréable surprise attendait les athlètes en fauteuil. Le CREPS de Saint-Denis a réalisé trois chambres de standing et adaptées pour recevoir des personnes à mobilité réduite. Une première à la Réunion et qui confirme la volonté du ministère d'accueillir dans de bonnes conditions d'hôtellerie les sportifs handisports.
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !