Préparation des Bleus pour le Mondial de football :

Alain Boghossian en éclaireur à La Réunion


Publié / Actualisé
Alain Boghossian est arrivé à La Réunion ce dimanche 20 décembre 2009. L'adjoint de Raymond Domenech, entraineur de l'équipe de France de football, vient tester l'état des pelouses des principaux stades de l'île et les conditions d'hébergement. Cela en vue de l'organisation d'un stage de préparation des Bleus dans l'île en juin 2010 à quelques jours du début de la coupe du Monde de foot en Afrique du Sud. Visites de stades et de complexes hôteliers du Nord et du Sud sont au programme. Il apparaît d'ores et déjà qu'aucune pelouse de l'île n'est aux normes européennes et les vestiaires du stade de l'Est ont été jugés "minimalistes" par le préparateur des bleus, Robert Duverne.
Alain Boghossian est arrivé à La Réunion ce dimanche 20 décembre 2009. L'adjoint de Raymond Domenech, entraineur de l'équipe de France de football, vient tester l'état des pelouses des principaux stades de l'île et les conditions d'hébergement. Cela en vue de l'organisation d'un stage de préparation des Bleus dans l'île en juin 2010 à quelques jours du début de la coupe du Monde de foot en Afrique du Sud. Visites de stades et de complexes hôteliers du Nord et du Sud sont au programme. Il apparaît d'ores et déjà qu'aucune pelouse de l'île n'est aux normes européennes et les vestiaires du stade de l'Est ont été jugés "minimalistes" par le préparateur des bleus, Robert Duverne.

À leur arrivée à La Réunion, les deux "éclaireurs" des Bleus ont été accueillis par des membres de la ligue réunionnaise de foot, mais par quasiment aucun représentant des collectivités, locales, les communes susceptibles d'accueillir l'équipe de France par exemple.

Dès leur arrivée, les deux éclaireurs ont visité le stade de l'Est (Saint-Denis) et l'hôtel le Créolia. Alain Boghossian, Robert Duverne se sont ensuite rendus à l'hôtel le Concorde Bellepierre (Saint-Denis). Cet dimanche après-midi, ils seront au stade de Saint-Paul. Leur état des lieux se poursuivra ce lundi 21 décembre par une visite des structures sportives et hôtelières du Sud, Saint-Pierre et la Petite Île notamment.

Si La Réunion était finalement retenue pour l'ultime stage de préparation des Bleus, c'est un groupe d'au moins 70 personnes, joueurs compris, qui se rendra dans l'île. Sans compter les très nombreux supporters qui seraient près à faire le voyage pour voir les Bleus. Parmi les conditions à remplir pour être le lieu d'accueil du stage, il y a d'ailleurs la mise à disposition d'un stade recevoir 13 000 spectateurs - sans doute à peine suffisant pour placer tous les fans locaux de l'équipe de France.

Mais "ce rassemblement à La Réunion va dépendre de l'état du terrain" a souligné ce vendredi 18 décembre à Paris, Jean-Pierre Escalettes, président de la fédération française de football (FFF). Cité par le site de la FFF, il ajoute: "la pelouse doit être en mesure d'accueillir les entraînements des Bleus et le match contre la Chine" Lequel doit avoir lieu le 4 ou le 5 juin 2010. Une pelouse en parfait état "est une condition préalable au déroulement de ce stage sur l'Ile", a Jean-Pierre Escalettes expliqué à l'issue du conseil fédéral qui a fixé le calendrier des trois matches amicaux de la France avant la coupe du monde.

La première de ces rencontres aura lieu le 25 mai en Métropole contre le Costa Rica. 5 jours plus tard, le 30 mai, les Bleus iront en Tunisie pour disputer un match contre l'équipe nationale tunisienne. Le 4 ou le 5 juin à La Réunion, si les deux éclaireurs le décident, c'est donc à La Réunion que Thierry Henri et ses coéquipiers affronteront la Chine. Les Français rejoindront ensuite l'Afrique du Sud où ils débuteront la compétition face à l'Uruguay, le vendredi 11 juin au Cap.

Rappelons que le mercredi 9 décembre, Yves Ethève, président de la ligue réunionnais de football, avait annoncé comme certaine la venue de l'équipe de France. Dès le lendemain dans "Le Quotidien", Alain Boghossian tempérait ces déclarations en affirmant que "rien n'était encore fait" et qu'il n'était pas "bien" que le président de ligue "fasse miroiter des choses".

Interrogé sur le sujet le 14 décembre par l'AFP, l'adjoint de Raymond Domenech notait: "je vais y aller (à La Réunion - ndlr) pour savoir s'il y a la possibilité d'être accueilli, logé et de jouer sur une belle pelouse parce qu'on sera très près de la Coupe du monde". Il précisait "pour l'instant il n'y a rien de concret. On est plusieurs à partir dans des endroits différents et on va se réunir début janvier pour faire un point et savoir où on ira".
 

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !