Saint-Leu - Championnat de France de parapente :

La pluie trouble-fête


Publié / Actualisé
La finale du championnat de France de parapente se poursuit dans l'île. Le ciel de Saint-Leu accueillait, ce lundi 7 novembre, la troisième manche. Pluie au décollage des Colimaçons oblige, les pilotes ont dû rester tranquillement au village en attendant la prise de décision du comité de course pour pouvoir s'envoler finalement à 13 heures. Malgré des conditions météorologiques favorables au top départ, lors de la 2ème branche en direction du nord, bien des pilotes ont dû faire face à la pluie et au vent, les obligeant à survoler la route des tamarins à basse altitude. Seule une quinzaine de pilotes ont pu finalement boucler le parcours de 28 km et se poser à Kélonia afin de valider la manche.
La finale du championnat de France de parapente se poursuit dans l'île. Le ciel de Saint-Leu accueillait, ce lundi 7 novembre, la troisième manche. Pluie au décollage des Colimaçons oblige, les pilotes ont dû rester tranquillement au village en attendant la prise de décision du comité de course pour pouvoir s'envoler finalement à 13 heures. Malgré des conditions météorologiques favorables au top départ, lors de la 2ème branche en direction du nord, bien des pilotes ont dû faire face à la pluie et au vent, les obligeant à survoler la route des tamarins à basse altitude. Seule une quinzaine de pilotes ont pu finalement boucler le parcours de 28 km et se poser à Kélonia afin de valider la manche.
À noter que les restrictions imposées aux pilotes du championnat de France, suite à l'action des Dash8 sur l'incendie du Maïdo, ont été modifiées. Et ce pour offrir de meilleures conditions de vol aux pilotes, tout en respectant le travail des pilotes des avions bombardiers d'eau. Désormais les pilotes ne devront pas entrer dans un cylindre de 17km autour du Piton des Neiges.

Le championnat de parapente se clôturera ce samedi 12 novembre.
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !