Football - Finale de la coupe de l'Outre-mer face à la Martinique :

La Réunion victorieuse


Publié / Actualisé
Les Réunionnais passionnés de ballon rond avaient les yeux rivés sur leur écran ce samedi 29 septembre 2012. La sélection de La Réunion jouait la finale de la 3ème édition de la coupe de l'Outre-mer. Elle était opposée pour la 3ème fois consécutive face à la sélection de la Martinique. A la fin d'un match âpre et difficile, les Réunionnais exultent. Ils viennent à bout de leurs adversaires aux tirs aux buts.
Les Réunionnais passionnés de ballon rond avaient les yeux rivés sur leur écran ce samedi 29 septembre 2012. La sélection de La Réunion jouait la finale de la 3ème édition de la coupe de l'Outre-mer. Elle était opposée pour la 3ème fois consécutive face à la sélection de la Martinique. A la fin d'un match âpre et difficile, les Réunionnais exultent. Ils viennent à bout de leurs adversaires aux tirs aux buts.

Chassé-croisé pour ces équipes qui se disputent le titre à chaque édition de la Coupe de l’Outre-mer. En 2008, La Réunion décroche le titre en premier, la Martinique prend sa revanche en 2010. Cette année, ils s’affrontent à nouveau. Les amateurs de football ont pu apprécier la belle, comme ils l’aiment à dire.

En effet, la Martinique commence sur les chapeaux de roue. Elle, qui joue en blanc, n’aura besoin que de cinq minutes pour marquer un but. Suite à une erreur défensive réunionnaise, le milieu de terrain ne se fait pas prier, il lance en profondeur l’attaquant. Ni une, ni deux, il tire au but et trompe le gardien. Un but à zéro, la sélection martiniquaise ne doit pas lâcher, profiter de cette avance et surtout ne pas se laisser revenir au score. Ce ne sera pas le cas. Les Martiniquais vont subir le jeu des Réunionnais. Nos footballeurs péi vont presser leurs adversaires, les acculer en défense. La Réunion joue bien, mais pêche dans la réalisation. A la 35ème minute, elle va même perdre un de ses joueurs. Lionel tacle les deux pieds décollés. L’arbitre a bien suivi l’action. Il sort le carton rouge. La Réunion est à dix. Jean-Pierre Bade a du souci à se faire. Mené 1 à 0, réduit à dix, il y a mieux pour commencer un match.

Mais il faut croire que les Réunionnais sont forts mentalement, puisqu’à quelques minutes de la fin de la première période, Eric Farro va pousser et obtenir un corner. Il s’occupe de le tirer, Jean-Michel Fontaine coupe la trajectoire du centre et marque le but de l’égalisation.

Début de la deuxième période, comme en première mi-temps, la défense réunionnaise perd encore le ballon au milieu du terrain, Gustan ajuste le gardien du plat du pied. Les supporters exultent à la 51ème minute : Martinique 2 – La Réunion 1. Encore une fois, les Réunionnais sont menés, mais ne se laisse pas abattre. Et, à la 67ème minute, Eric Farro en bon capitaine va montrer la marche à suivre à ses coéquipiers. Il est dans la surface de réparation, il reprend le ballon grâce à une feinte de corps, fixe le gardien et égalise.

On joue les vingt dernières minutes. Les deux équipes vont s’annihiler. On n’échappera pas à la terrible épreuve des tirs aux buts. La Martinique tire en premier. Elle réussit ses quatre premiers tirs, contrairement à La Réunion. Mathieu Pelops sait que tous les espoirs pèsent sur ses épaules. Delem s’élance et voit son pénalty repoussé par le portier des verts. Eric Farro doit maintenant marquer pour égaliser. On est à 4 tirs aux buts à 3. Farro prend ses responsabilités et déclenche une panenka. La Réunion lé en l’air. Il fallait oser en finale. Le dernier à le faire était Zinedine Zidane en finale de la Coupe du Monde 2006 face au goal italien Gianluca Buffon.

Chassé-croisé des tirs aux buts, aucune équipe ne lâche du leste. On joue maintenant le neuvième tir aux buts. La Martinique tire. Mathieu Pelops contre. Maintenant Siala-Chamba a la balle de la victoire dans les pieds. Mais il rate son pénalty. Il reste le duel des gardiens, Vermignon gardien des blancs s’élance et marque. Pelops se met la pression. C’est lui qui se charge d’égaliser pour La Réunion. Il fusille le portier adverse. Tous les joueurs ont tiré. On refait jouer les premiers tireurs. L’attaquant martiniquais tire une panenka lui aussi. Mais il rate totalement son geste technique. Elcaman a maintenant le ballon du match. Mais tout comme son coéquipier, il rate en tirant un boulet de canon dehors.

La Réunion tire pour la 13ème fois. La Martinique a raté son tir. Le Réunionnais prend beaucoup d’élan et marque. Notre île remporte cette 3ème édition de la coupe de l’Outre-mer.

Score final deux buts partout, 10 pénalty à 9. Eric Farro peut avoir le sourire.

www.ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !