Rallye :

Tour Auto : une centaine de pilotes au départ de Saint-Pierre ce vendredi soir


Publié / Actualisé
Dans la soirée de ce vendredi 26 juillet 2013, au port de Saint-Pierre, près d'une centaine de concurrents prendront le départ du 44e Tour Auto, épreuve phare du championnat de La Réunion de rallye. Au programme, 14 spéciales emprunteront un parcours assez similaire à celui de l'an dernier, avec un départ dans le sud, une journée de samedi dans l'ouest avant de terminer dimanche par les routes de l'est et une arrivée à Saint-Denis (Photo archives).
Dans la soirée de ce vendredi 26 juillet 2013, au port de Saint-Pierre, près d'une centaine de concurrents prendront le départ du 44e Tour Auto, épreuve phare du championnat de La Réunion de rallye. Au programme, 14 spéciales emprunteront un parcours assez similaire à celui de l'an dernier, avec un départ dans le sud, une journée de samedi dans l'ouest avant de terminer dimanche par les routes de l'est et une arrivée à Saint-Denis (Photo archives).

Au rang des prétendants à la victoire, on retrouvera certains des habitués du Tour Auto, dont le vainqueur de l’an dernier Samuel Bellon (Peugeot 207 S2000) ou le champion 2012 de La Réunion Johny Picard (Subaru WRX STI), mais aussi Tony Riquebourg (Renault Mégane kit-car) ou encore Malik Unia (Peugeot 306 Maxi).

Tous seront sur la ligne ce vendredi soir, à partir de 19h30, pour un départ en nocturne du port de plaisance de Saint-Pierre, avant d’enchaîner sur les deux premières spéciales, celle de Bras de Ponto, puis de Bassin Martin. Le lendemain, samedi, direction le sud-ouest, avec les spéciales du Cap et des Canots, à parcourir deux fois, avant de se rendre dans les hauts de l’ouest pour la boucle de nuit et les spéciales de Montée Panon et de Vue Belle.

Enfin, la journée de dimanche se courra sur les routes de l’est, avec les spéciales de Radiers et de Cambourg, à parcourir deux fois également, avant une arrivée prévue dans l’après-midi à Saint-Denis. Une arrivée marquée par une nouveauté cette année, la mise en place d’une épreuve spectacle avec une spéciale non comptabilisée dans le classement organisée au circuit de la Jamaïque à Saint-Denis.

www.ipreunion.com

   

3 Commentaire(s)

Wicked974, Posté
On parle de pollution liée au Tour Auto alors qu’il n’a lieu qu’une fois par an. La réduction de la pollution à Saint-Pierre ou ailleurs ne pourra se faire qu’avec la volonté de l’ensemble des citoyens. Alors oui, des efforts doivent être encore entrepris pour réduire les nuisances liées à la tenue de ce type d’événement. Il faut néanmoins rappeler que depuis plusieurs années maintenant, d'importants changements ont été entrepris par les organisateurs (concentration des parcours de rallye, réduction des liaisons entre les spéciales, diminution du kilométrage des spéciales chronométrée, nombre de passages en reconnaissance,…) afin de diminuer « l’empreinte carbone » des rallyes à la Réunion. De plus, le Tour Auto occupe une place importante dans la société réunionnaise. Il réunit, depuis 40 ans, passionnés de sports automobiles mais aussi et surtout des milliers de réunionnais qui se déplacent en masse pour assister à ce spectacle gratuit. Une seule et unique question à se poser ici : A quand un rallye « vert » avec des carburants bio (éthanol de canne à sucre comme au Brésil par exemple)? Le développement durable n’a-t-il pas pour objectif de concilier respect de l’environnement et activité humaine ?
Remarque : le rallye ne vit aujourd'hui majoritairement que grâce à des investissements privés (sponsors, engagements des équipages, cotisations des licenciés, fonds privés, dons) et l'argent public ne représente qu’une part infime du budget de fonctionnement du Tour Auto.
Anonyme, Posté
Si ou yaime pas le rallye ferme (supprimé pour injure - webmaster ipreunion) !!!!
Citoyens de St-Pierre, Posté
Quand va cesser ce genre de conneries, alors que nous commençons à nous étouffer par la pollution sur le front de mer de St-Pierre?!? Par ces temps où on parle de développement durable, avec un pétrole à 100€ le baril, ils n'ont rien trouvé de mieux à faire dans cette pauvre île où tout est subventionné??!