Le recordman du monde de saut à la perche est arrivé à La Réunion :

Renaud Lavillenie : "Toujours un plaisir de revenir ici"


Publié / Actualisé
Renaud Lavillenie est arrivé à La Réunion ce mardi 2 décembre 2014. Après voir fait le show sur la plage des Brisants et au Barachois, le recordman du monde de saut à la perche (6,16 mètres) investira la plage de Boucan Canot le 6 décembre prochain à l'occasion de la manifestation "Boucan Perche". Accompagné des meilleurs perchistes français, le champion olympique est en stage pour une dizaine de jours et compte sur le public réunionnais afin de l'aider à franchir des sommets, à quelques mois des championnats d'Europe d'athlétisme.
Renaud Lavillenie est arrivé à La Réunion ce mardi 2 décembre 2014. Après voir fait le show sur la plage des Brisants et au Barachois, le recordman du monde de saut à la perche (6,16 mètres) investira la plage de Boucan Canot le 6 décembre prochain à l'occasion de la manifestation "Boucan Perche". Accompagné des meilleurs perchistes français, le champion olympique est en stage pour une dizaine de jours et compte sur le public réunionnais afin de l'aider à franchir des sommets, à quelques mois des championnats d'Europe d'athlétisme.

C'est la quatrième fois que vous venez à La Réunion. Qu'allez-vous proposer aux Réunionnais cette fois-ci ?

"On va proposer du saut à la perche comme on l'a fait il y a deux ans aux Brisants. Pour nous, le but est de faire comme un entraînement en proposant le maximum de sauts et en essayant de monter la barre le plus haut possible pour faire le spectacle. Ça va être aussi tributaire de l'ambiance qu'il y aura : sans ambiance, on ne va pas faire grand chose. Mais s'il y a du monde derrière nous, on se donnera à 200 %. On sera en milieu de stage, donc on aura pas mal d'énergie. C'est un lieu très intéressant pour nous qui est inhabituel, donc on va se donner à fond."

Est-ce que La Réunion est un porte-bonheur pour vous ?

"Porte-bonheur, je ne sais pas. Mais c'est un bon endroit pour bien s'entraîner et se préparer. Chaque fois, j'ai toujours de bonnes saisons derrières. Il n'y a pas que La Réunion non plus. Ce n'est pas le lieu qui va tout faire, mais c'est une partie importante dans ma préparation avec de très bonnes installations et de très bonnes conditions pour décompresser un petit peu et voir de nouveaux paysages. C'est toujours un plaisir de revenir ici avant d'attaquer la saison."

C'est aussi un peu des vacances pour vous...

"Quand je viens ici, c'est vraiment pour m'entraîner. Si j'étais en vacances, je ne serais pas venu avec mes perches ! (rires) C'est vraiment pour accès le côté sportif et l'objectif est de sauter quasiment tous les deux jours pour profiter un maximum de la chaleur et du soleil. Bref, de tout ce qu'on n'a pas dans nos lieux d'entraînement respectifs. Et puis, c'est aussi l'occasion de partager un bon moment avec les autres perchistes français."

Quels sont vos objectifs ?

"En 2015, il y aura les championnats d'Europe en salle cet hiver. Et puis, l'été, il y aura les championnats du monde. L'objectif n'est pas d'arriver deuxième, mais de gagner toutes les compétitions auxquelles je participerai. Il n'y a pas d'objectif de record particulier. J'ai plus envie de sauter régulièrement très haut. On va voir comment le stage se déroule et m'amener sur la dernière ligne droite avant les compétitions."

Qu'est-ce que vous apporte La Réunion ?

"La bonne chose, c'est que cela nous permet de nous entraîner dur et avec le sourire. Parce que derrière, il y a forcément un cadre différent : la plage, le soleil, la piscine, la nature, les fruits exotiques… Pour nous, c'est très important et intéressant et cela nous permet de changer de rythme de vie sur une période de 10-12 jours. Du coup, on se requinque un peu."

Et pourquoi pas faire du surf ?

"Pour l'instant non. J'aime bien ça, mais je tiens quand même à mes jambes ! (rires) J'ai appris qu'il y avait des filets, mais on va voir comment cela se déroule."

www.ipreunion.com

   

1 Commentaire(s)

I comme Icare, Posté
" Je suis sidéré. Qu'il l'ait fait aussi vite après ses 6,08 m, c'est incroyable. Qu'il ait si rapidement intégré les petits détails, les corrections en quelques semaines, c'est bluffant ", confie Jean Galfione au Monde.fr................autrement dit merci au système de l'ex-URSS qui permet de mettre en avant BUBKA, autrement que par ses choix politiques douteux, et nous fait croire que l'on passe de 6.08 à 6.14 en qques semaines ; la bonne blague ! Comme celle de venir sauter dans le vent et le sable..........2 choses que les sauteurs détestent mais bon au soleil de la Réunion tout se passe mieux; pas de sables dans les mains pleines de colle, pas de vent pour bien régler sa course d'élan par rapport à la barre que l'on annonce 20 cm plus hautes pour la badauds & touristes...............bref une bonne séance d'entrainement bien constructive............et surtout avec nos impôts !!!!!
Au fait Mr Lavilenie saute en plein air alors que son rdM est en salle ?????????? Les connaisseurs savent très bien que son record à été maquillé par les autorités Ukrainiennes et que Mr Lavilenie ne passera plus jamais cette hauteur même en salle; à moins qu'il ne retourne en Russie ou en Ukraine pour les JO de 2030 à Moscou et il pourrai bien passer 6.50 m voir 7m !!!!!!!!!!!!!!!!!! ( Merci Jean de tes lumières & vive le sport spectacle sans arnaques comme le Tour de France................)