[LIVE - PHOTOS/VIDEO] Naufragé du Vendée Globe :

Port-ouest : ovations et applaudissements pour Kévin Escoffier à son arrivée à La Réunion


Publié / Actualisé
Dix jours après le naufrage de son voilier sur le Vendée Globe, le skipper Kévin Escoffier retrouve la terre ferme à La Réunion ce jeudi 10 décembre 2020 . Récupéré en mer par une frégate des FAZSOI (forces armées de la zone sud de l'océan Indien) le 6 décembre dernier, il a débarqué à 9h44 à la base navale Darse Foucque du port ouest. Il a été reçu sous les applaudissements des dizaines de personnes, dont le préfet, venues accueillir. Nous suivons son arrivée en direct (Photo : rb/www.ipreunion.com)
Dix jours après le naufrage de son voilier sur le Vendée Globe, le skipper Kévin Escoffier retrouve la terre ferme à La Réunion ce jeudi 10 décembre 2020 . Récupéré en mer par une frégate des FAZSOI (forces armées de la zone sud de l'océan Indien) le 6 décembre dernier, il a débarqué à 9h44 à la base navale Darse Foucque du port ouest. Il a été reçu sous les applaudissements des dizaines de personnes, dont le préfet, venues accueillir. Nous suivons son arrivée en direct (Photo : rb/www.ipreunion.com)

Notre journaliste est en direct. Suivez notre live :

 

Les premiers mots de Kévin Escoffier lors de son arrivée sur notre île :

  • IPR

    Ce live est maintenant terminé, merci de nous avoir suivi.

  • IPR

    Le naufragé raconte son expérience sur la frégate militaire :

    Pour Kévin Escoffier, "le transfert avec la Marine nationale s'est très bien passé". Tout s'est déroulé sans encombre. Il précise que son aventure au milieu des marins "restera un très beau contact humain" : "je suis partagé entre de la déception, qui va s'atténuer, de ne pas avoir terminé la course et le fait d'avoir appris beaucoup humainement avec Jean et les marins".

  • IPR

    Jean Le Cam, le sauveur, est un très bon "colocataire" :

    La première personne qu'a vu Kévin Escoffier alors qu'il était depuis plusieurs heures, seul en pleine mer, fut son ami Jean Le Cam. A ce moment, il n'y avait plus d'esprit de compétition. Le naufragé raconte avec humour sa brève expérience sur le bateau de son camarade : "la cohabition s'est très bien passée" détaille Kévin, "nous avons été de très bons collocataires".
     

  • IPR

    Le passage du radeau au voilier, un moment compliqué

    Lorsqu'on lui demande si la vision du bateau de son ami allant à sa rencontre fut libératrice, Escoffier est mitigé : "ce n'était pas forcément libérateur de voir Jean Le Cam arriver, le vrai soulagement c'est quand je suis monté sur son bateau".  Ce ne fut pas une mince affaire que de se sortir de cette situation : "il fallait une très bonne condition physique pour réussir à passer du radeau au voilier" explique le professionnel.

  • IPR

    Kévin Escoffier débrieffe de son aventure :

    Le naufragé a su trouver le positif de son expérience : '"j'ai eu les bons réflexes je pense, mais ce sera évidemment intéressant de revenir sur l'événement avec toute mon équipe". Lorsqu'il s'est retrouvé en pleine mer, Escoffier racontre s'être posé "beaucoup de questions" : "comment gérer la nourriture, comment éviter que le radeau ne se retourne, comment gérer la situation...?" Il s'est retrouvé face à une situation inédite.

  • IPR

    Kévin Escoffier rencontre les Réunionnais venus l'accueillir dans la base navale du port

    Le naufragé parle de pensée positive à la vingtaine de personnes venue l'accueillir : "à aucun moment je n'ai eu peur, je m'inquiètais plus pour mon bateau que pour ma santé". Les Réunionnais sont persuadés qu'il est une vraie célébrité maintenant.

  • IPR

    Pour Kévin Escoffier, "il y a beaucoup de gens à remercier"

    Kévin Escoffier remercie tout d'abord son ami et skipper Jean Le Cam avec lequel il a passé cinq jours en mer : "cela m'a fait beaucoup de bien au niveau psychologique". Il raconte leur relation : "Jean parle sans donner de conseils, il dit comment ça se passe pour lui et à moi dans tirer les conséquences. Nous étions plus dans l'échange que dans le conseil, c'est ce qui était intéressant".
    Il remercie l'équipe technique qui a organisé le sauvetage et la Marine nationale : "ce n'était pas facile de trouver un point de rencontre entre un bateau à voile et frégate en pleines mers du sud".

  • IPR

    Un emploi du temps bien chargé pour le naufragé

    "Je repars de La Réunion dès samedi pour un retour en métropole dès dimanche". Il retrouvera sa famille en Bretagne dès mardi. Les jours qui suivront il discutera des mois à venir avec son sponsor. Il envisage de repartir en mer dans quatre mois.

  • IPR

    Kévin Escoffier raconte son aventure

    Kévin Escoffier est ravi d'être arrivé à La Réunion. Il est reconnaissant d'avoir été secouru et soutenu. Pour lui la mer "reste ma passion, j'ai hâte d'y retourner". Il remercie vivement la Marine nationale : "ce sont souvent eux qui viennent nous récupérer. J'ai passé quatre jours avec les militaires, j'ai découvert un nouveau métier, je me sentais bien avec les marins".

  • IPR

    Kévin Escoffier se confie au Préfet

    Le naufragé raconte son périple à Jacques Billant qui lui souhaite "bon courage pour la suite" et lui confie avoir "suivi son engagement avec beaucoup d'intérêt et de passion".

  • IPR

    Kévin Escoffier touche la terre ferme

    Kévin Escoffier, le naufragé du Vendée Globe est très attendu ce matin, tous s'affairent pour le recevoir dans les meilleures conditions. Le Préfet Jacques Billant l'accueille dès son arrivée sur la terre ferme. Dès sa descente de la frégate militaire, Kévin Escoffier remercie la Marine nationale de l'avoir aidé et soutenu dans son périple.

  • IPR

    Bonjour, bonjour La Réunion

    Notre île accueille un invité de marque ce jeudi matin, en l'occurrence Kévin Escoffier.

    Naufragé du Vendée Goble - course à la voile en solitaire autour du monde -, et récupéré par le Nivôse, une frégate de la Marine nationale, il arrive ce matin.

    Restez avec nous, nous sommes en direct

A propos

Enfin la terre ferme !

"Son périple se termine enfin. Naufrage, sauvetage, transfert en mer par la marine nationale et enfin retour sur la terre ferme à La Réunion : Kévin Escoffier aura tout connu pour son édition 2020 du Vendée Globe. Actuellement en route pour l'île à bord du Nivôse, le skipper français débarquera sur la base navale du Port ce jeudi 10 décembre aux alentours de 9h45.

Sa mésaventure remonte au 30 novembre dernier, date à laquelle il avait fait naufrage au large de l'Afrique du Sud. Malmené par les vagues, son monocoque PRB s'était alors littéralement cassé, l'obligeant à enfiler en quelques secondes sa TPS (combinaison de survie) et surtout à se réfugier sur l'un de ses deux bibs (radeau de survie). Pressé par l'urgence de la situation, il avait juste eu le temps de déclencher, aux alentours de 14h45, sa balise de détresse, sans même pouvoir se munir d'un sac de survie. Il passera ensuite onze longues heures seul dans l'océan, à environ 1.000 kilomètres au sud-ouest du Cap.

- Jean Le Cam en sauveur -

Son ami Jean Le Cam, participant lui-aussi au Vendée Globe et alerté de la situation, viendra finalement à sa rescousse et le fera monter à bord de son bateau Yes We Cam après avoir dérouté. Les deux skippers passeront les cinq jours suivants ensemble. La frégate Nivôse transférera en effet Kévin Escoffier à son bord le 6 décembre afin de le ramener sur la terre ferme. Le bâtiment des FAZSOI était alors en déploiement depuis plusieurs semaines dans le cadre de patrouilles visant à affirmer la souveraineté de la France dans les zones économiques exclusives (ZEE) des îles Éparses et Australes.

De retour à La réunion ce jeudi 10 décembre, la frégate de la marine nationale accostera dans la matinée sur la base navale du Port. Kévin Escoffier, accompagné du commandant Frédéric Barbe, capitaine de vaisseau du Nivôse, pourra dès lors fouler le sol péi. Il sera notamment accuilli par le préfet de La Réunion, Jacques billant.

vl/www.ipreunion.com / [email protected]

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !